Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Articles récents

Macron magnon

17 Janvier 2016 , Rédigé par le cri du peuple

Emmanuel Macron :

un jeune qui parle jeune

avec des idées de vieux banquier

Lire la suite

Politique économique

3 Janvier 2016 , Rédigé par le cri du peuple

Tout comme la guerre est trop sérieuse pour être confiée aux militaires selon Clémenceau 

L'économie est trop importante pour être confiée aux seuls politiques et surtout aux banquiers. 

 

Tenir et Résister

Lire la suite

Sécurité et liberté

2 Janvier 2016 , Rédigé par le cri du peuple

Thomas Jefferson a dit : Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.

Tenir  et Résister

Lire la suite

LA COUVERTURE A LAQUELLE ILS N'ONT PAS RECHAPPE

10 Janvier 2015 , Rédigé par le cri du peuple

BALLES TRAGIQUES A CHARLIE HEBDO :

12 MORTS TUES PAR DES TROUS DE BALLES

 

Rire et Résister

 

Lire la suite

Aux parlementaires

24 Août 2014 , Rédigé par le cri du peuple

"Il faut avoir vécu dans cet isoloir qu'on appelle Assemblée nationale, pour concevoir comment les hommes qui ignorent le plus complètement l'état d'un pays sont presque toujours ceux qui le représentent."

Proudhon 1849


 

Lire la suite

Ach l'Europe gross malheur!!!

13 Août 2014 , Rédigé par le cri du peuple

On se souvient que François Hollande à peine élu Président de la République s'en était allé en Allemagne jouer les gros bras pour demander à Angela Kaiser Merkel de mettre plus de croissance  et moins de rigueur budgétaire dans la politique économique de l'Europe. On se souvient aussi qu'il en était revenu la queue entre les jambes avec un refus net et catégorique de la chancelière allemande. Celle-ci avait toutefois accepté pour lui éviter de perdre complètement la face un plan de croissance jugé par Paul Krugman de "pistolet à eau contre un rhinocéros qui charge, de choses ridicules et insignifiantes". C'est dire toute la force du plan.Et cette compensation aussi maigre qu'un manequin russe anoréxique n'avait pas empêcher le Président "normal" de faire ratifier par un parlement quasi unanime le fameux TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvenance mieux connu sous le non de Pacte Budgétaire Européen) conçu par son prédecesseur Nicolas Sarkozy et la même Angela Merkel. 

Lundi 4 Août dans une déclaration au "Monde", François Hollande demandait "un soutien plus ferme à la croissance" de l'Allemagne" ses excédents commerciaux lui permettant d'investir davantage...."

La réaction allemande n'a pas tardé. Deux jours plus tard, le porte parole du gouvernement allemand (c'est dire la haute estime dans laquelle Madame Merkel tient le Président de la République Française) répliquait par une fin de non recevoir. "Les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques correction dans la politique économique"..."l'Allemagne est déjà une locomotive importante, la plus importante même pour la conjoncture de la zone Euro"

En clair Il serait bon que Herr Hollande se souvienne qui dirige l'Europe
Outre le fait que celà démontre que Hollande se place dans la posture pour ne pas dire l'imposture (on aura compris qu'encore une fois il s'adressait plus aux Français qu'à la Kaiserin Angela) ce qui est prouvé ici c'est la quasi domination de l'Allemagne sur l'ensemble de la zone Euro  voire de l'Europe. Domination dorénavant assumée voire revendiquée 
L'Europe n'existe pas. Je le sais :  j'y vis. 
Elle est et restera un marché commun, espace géographique de plus en plus important dans lequel règne la loi d'un libéralisme économique et financier débridé, protégé par des règles contraignantes pour les citoyens qui y vivent. Où la démocratie y est devenu un mot presque désuet, idée d'un autre temps.
Willkomnen in Eurodeutschland kamerad
 
Tenir et résister
 
Lire la suite

Le renoncement

27 Juillet 2014 , Rédigé par le cri du peuple

Le 6 mai 2012, on pensait être enfin débarrassés de Sarkozy. Si le personnage n'est plus présent que par intermittence et la plupart du temps pour évoquer ces déboires politico-judiciaires sa politique économique, elle, est hélas toujours là.

On savait bien que Hollande n'est pas ce qui ce fait de plus à gauche au PS. Mais on pouvait penser que devant le constat d'échec de la politique ordonnée par Merkel et appliquée presque au pied de la lettre par Sarkozy et Fillon, en pragmatique qu'il se prétendait être, il essayerait d'infléchir la politique économique en Europe vers une réelle politique de la demande. On attendait aussi que le prétendu "ennemi de la finance" qu'il disait être s'attaque enfin aux vrais pourvoyeurs de la crise : la finance et les banques.

Effectivement au début de sa prise de fonction nous avons eu de belles déclarations : il allait demander, voire exiger de Merkel d'accorder plus d'importance à la croissance en Europe là où Merkel donnait la priorité à la rigueur, il séparerait "les activités des banques qui sont utiles à l'investissement et à l'emploi de leurs activités spéculatives"...

Hélas tout n'est resté que paroles.

En fait de politique de la demande il proposait dés 2013 le CICE (Crédit d'Impôt Compétitivité et Emploi) qui n'est ni plus ni moins qu'une énième mesure visant à baisser les charges salariales des entreprises avec il est vrai une contrepartie de financement de l’amélioration de la compétitivité des entreprises à travers notamment des efforts en matière d’investissement, de recherche, d’innovation, de formation, de recrutement, de prospection de nouveaux marchés, de transition écologique et énergétique et de reconstitution de leur fonds de roulement(ouf!!!) En clair tout sauf la distribution directe de dividendes mais ce que le CICE permet de financer n'étant pas financé par la marge peut être intégré dans les bénéfices et redistribué en dividendes.

Le plus fort c'est que la mesure est financée grâce à une augmentation de la TVA (mais attention on ne parle pas de TVA sociale comme Sarkozy). Et qui dit augmentation de la TVA dit baisse du pouvoir d'achat qui sera plus fortement ressentie par les ménages les plus modestes.

Le succès de ce cadeau fiscal fait aux entreprises n'est pas au rendez vous. A croire que nombre de chefs d'entreprise sont plus que méfiants et pourtant on ne peut pas dire qu'ils aient beaucoup de contraintes.

Au vu de ça le Président de la République qui devient un Président "normal" en cela qu'il est de plus en plus enfermé dans son cocon et qu'il ne tient pas les promesses faites pendant la campagne (comme tous ces prédécesseurs), décide au début de l'année 2014 d'en rajouter une couche avec son pacte de responsabilité.

Pour faire court il propose encore une fois de baisser les charges salariales des entreprises de 10 milliards ( principalement avec la fin des cotisations familiales) en contrepartie de la création d'emplois (le grand comique Pierre Gattaz en a promis pas moins de 1 million). Les exonérations de cotisations sociales seront financées par une réduction de la dépense publique et la lutte contre la fraude.

On notera au passage une petite erreur de sémantique : on ne doit pas parler de réduction de la dépense publique mais d'un transfert de dépense puisque les exonérations consenties aux entreprises doivent normalement être compensées par des versements du budget de l'état vers les caisses d'allocations familiales. Ces versements deviennent donc des dépenses publiques!!!! A moins que le gouvernement ne décide de baisser ou supprimer certaines allocations familiales.

Et encore une fois si les mesures en faveur des entreprises sont relativement précises et chiffrées les contreparties restent dans un flou même pas artistique.

De l'ennemi de la finance au copain des banquiers

Là où Hollande a été vraiment en dessous de tout c'est dans la mise au pas des banques.

On est passé de "mon véritable adversaire c'est le monde de la finance " (François Hollande au Bourget 22 Janvier 2012) à "notre amie c'est la finance la bonne finance" (Michel Sapin ami et ministre des finances de François Hollande 06 Juillet 2014)

Dans les 60 engagements du candidat socialiste on pouvait lire :

7 – Je veux mettre les banques au service de l’économie

Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi, de leurs opérations spéculatives. J’interdirai aux banques françaises d’exercer dans les paradis fiscaux. Il sera mis fin aux produits financiers toxiques qui enrichissent les spéculateurs et menacent l’économie. Je supprimerai les stock-options, sauf pour les entreprises naissantes, et j’encadrerai les bonus. Je taxerai les bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15 %. Je proposerai la création d’une taxe sur toutes les transactions financières ainsi que d’une agence publique européenne de notation.

C'est beau comme l'antique on croirait presque lire du Keynes

Hélas rien ou presque n'a été fait.

La loi de réforme bancaire a été adoptée par le parlement en Juillet 2013. En fait de séparation la loi impose aux banques de créer une filiale autonome qui regroupera toutes les activités hautement spéculatives du groupe, le ministre de l'économie pourra plafonner la tailles des activités de la banque sur les marchés en fixant un seuil au-delà duquel les activités de tenue de marché sont filialisées.

En clair cela veut dire que les banques pourront continuer à jouer en bourse jusqu'à un certain seuil au delà duquel elles devront créer une filiale. Pas vraiment de quoi inquiéter les banques.

Depuis plus de deux ans qu'il est en fonction, François Hollande a contribué avec ses renoncements successifs devant les vraies réformes à mener en rupture réelle et concrète de ce que faisait son prédécesseur à la perte de la gauche dans ce pays.

Lui président de la République a renoncé à mener une politique de la relance par la demande cédant aux patrons les plus réacs et autres sociaux libéraux dont il se prétend aujourd'hui être

Lui président de la République a renoncé à entreprendre une véritable réforme du système bancaire et financier probablement à cause du syndrome de Stockholm dont est victime la quasi totalité des dirigeants Européens pris en otages par un système financier triomphant.

Lui président de la République a renoncé à infléchir et changer la politique de l'Europe et de l'Euro et à imposer au peuple français une austérité jamais atteinte

Lui président de la République a renoncé à la transition énergétique.

Lui président de la République a renoncé......

Tout ces renoncements conduisent inéluctablement à la chronique d'une mort annoncée : celle d'une gauche prétendument responsable (mais pas coupable!) incapable de mener une véritable politique de progrès sociale.

Tenir et Résister

Lire la suite

Le sale air de la peur

5 Mai 2012 , Rédigé par le cri du peuple

Dimanche 6 mai 2012  18h01  Parc Borely  à Marseille

Frédéric Simoncini recoit un tweet : La Hongrie mène 51 à 49 contre les Pays Bas

Bon nombre de blogs et de pages Facebook reprennent cette information

18h23 Siège du PS Rue de Solférino à Paris

Des militants dans la cour du siège du PS sont rivés qui à son smartphone qui à sa tablette et communiquent à tout va. Sur le visage de certains se lit une certaine angoisse voire une certaine fébrilité. 

19h15 Bureau de vote N° 5 Ecole maternelle 56 rue Picpus à Paris 

On note un net accroissement de votants pour cette dernière heure de scrutin. 

19h30 Quai Ernest-Ansermet à Genéve au siège de la Radio Télévision Suisse 

" Emission spéciale élections françaises du 19:30 : le scrutin est  trés serré. Nos premières estimations dans un instant...."

20h00 Sur TF1

Laurence Ferrari annonce : Nicolas Sarkozy en tête avec 50.19%


20h00 Sur France 2

David Pujadas annonce : François Hollande est élu avec 50.42% mais nous rappelons qu'il s'agit là d'une estimation et que le dépouillement n'est pas encore achevé. En effet les bureaux de vote des grandes villes viennent juste de fermer.  Et pour connaître le résultat définitif et la confirmation de l'élection du député de Corrèze il faudra attendre vers 21h30 voire 22h00.

Maintenant voyons les réactions de nos invités. Monsieur Copé peut on dores et déjà parler de défaite.....

21h45 Place Bauveau à Paris au Ministère de l'Intérieur

Claude Guéant ministre de l'intérieur : 

Mesdames, messieurs,

Voici les résultats du second tour de l'Election Présidentielle du 06 mai 2012

Inscrits : 46 028 542

Abstentions : 8 662 571 soit 18.82%

Votants : 37 365 970 soit 81.18%

Blancs ou Nuls : 2 544 622 soit 6.81%

Exprimés : 34 821 347 soit 93.19%

ont obtenu

Monsieur François Hollande : 17 442 013 voix soit 50.09%

Monsieur Nicolas Sarkozy : 17 379 334 voix soit 49.91%

Nous rappelons qu'il s'agit d'un résultat provisoire et que seul compte le résultat proclamé par le conseil constitutionnel le 10 mai.

Lundi 07 Mai 13h45 Aile Montpensier du Palais Royal siège du Conseil Constitutionnel 

Une délégation de l'UMP composée de Claude Guéant, Jean-François Copé et Nathalie Kosiusko Morizet vient déposer 1213 réclamations pour non respect des règles et empéchements au bon déroulement du scrutin. Ils dénoncent entre autres l'absence d'isoloir dans plusieurs bureaux de vote, la prise du seul bulletin de François Hollande par des votants ainsi que la diffusion de résultats sur twitter, facebook ou des blogs avant 20h00. Ils demandent ainsi l'annulation de plus de 81 019 bulletins de vote particulièrement de certains bureaux de vote parisiens.  

Lundi 07 Mai 15h30 Aile Montpensier du Palais Royal siège du Conseil Constitutionnel 

Pierre Moscovici accompagné de Michel Sapin viennent à leur tour déposer 26 réclamations portant sur 2314 bulletins de vote, ils dénoncent entre autres l'absence d'émargement d'électeurs sur des listes  et des dépouillements à huis clos. 

 

Jeudi 10 Mai 18h30 Aile Montpensier du Palais Royal siège du Conseil Constitutionnel 

Jean-Louis Debré, Président du Conseil Constitutionnel :  

Mesdames, messieurs,

Afin de pouvoir statuer dans la sérinité sur les nombreuses réclamations qui lui ont été soumises le conseil  a décidé que la proclamation des résultats définitifs du deuxième tour de l'Election Présidentielle sera effectuée le 16 Mai 2012.


 

Vendredi 11 Mai 07h00

Le Parisien : 

Le conseil constitutionnel va-t-il annuler les 50 000 bulletins de 3 bureaux de vote de Paris?

On apprend que l'UMP a demandé au Conseil constitutionnel l'annulation du scrutin des bureaux de vote 3,5 et 8 du 12ème arrondissement. En effet selon le parti de Jean-François Copé on a observé une affluence record après 18h00 dans ces différents bureau. Cette affluence serait due à la diffusion de Tweet et de messages qui annonçaient une victoire de Monsieur Sarkozy ce qui aurait entrainé une mobilisation des électeurs de gauche... 


Mercredi 16 mai 13h30 Aile Montpensier du Palais Royal siège du Conseil Constitutionnel 

Jean-Louis Debré, Président du Conseil Constitutionnel :  

Mesdames, messieurs,

Après l'examen des réclamations déposées le Conseil Constitutionnel de la République Française proclame les résultats définitifs du second tour de l'Election Présidentielle du 06 mai 2012 comme suit : 

Inscrits : 46 028 542

Abstentions : 8 662 571 soit 18.82%

Votants : 37 365 970 soit 81.18%

Blancs ou Nuls : 2 609 574 soit 6.98%

Exprimés : 34 756 396 soit 93.02%

ont obtenu

Monsieur Nicolas Sarkozy : 17 378 320 voix soit 50.0003%

 

Monsieur François Hollande : 17 378 075 voix soit 49.9996%

Monsieur Nicolas Sarkozy est donc élu président de la République. 

 

Dimanche 20 mai 2012  18h00  Parc Borely  à Marseille

Frédéric Simoncini comme à l'accoutumée se promène avec Marius son fils de 5 ans. 

Une voix l'appelle : Eh Fredo !

- Tiens salut Damien. Alors t'es content ton nabot a été élu?

- Et oui peuchère. Et toi pas trop faché pour ton flamby ?Putain j'aurais jamais cru.

- Dis comment tu connaissais les résultats que tu m'as envoyé dans ton tweet.?

- Té des résultats J'en avais pas! J'ai fait ça pour te foutre les boules. 

 

Tenir et Résister

Lire la suite

Les raisons de ne pas voter Sarkozy

1 Mai 2012 , Rédigé par le cri du peuple

Ne votez pas Sarkozy

Parce qu'il dit toujours ce qu'il va faire mais ne fait jamais ce qu'il a dit

Pour faire chier Merkel et Barroso

Pour ne pas entendre Mireille Mathieu chanter "Mille Colombes" à la Concorde le 6 Mai

Parce que ça fait dix ans qu'on se tape sa tronche tous les jours dans tous les media. 

Pour ne voir sa photo que dans les pages justice de ces mêmes media. 

Parce que Mickael Vendetta, l'homme au QI inversement proportionnel à l'Ego, a dit qu'il quitterait la France si Hollande était élu.

Pour que Carla puisse divorcer.

Parce que vous faites partie des un million de personnes qui ont perdu leur emploi depuis qu'il est président

Parce qu'il trouve anormal que quelqu'un qui ne travaille pas et vit de l'assistanat selon ses termes gagne plus que quelqu'un qui travaille (ce qui est parfois vrai)

Parce qu'il trouve juste que quelqu'un qui ne travaille pas et vit de ses dividendes gagne plus que quelqu'un qui travaille (ce qui est toujours vrai)

Pour ne pas voir son traitement de Président de la République augmenter une nouvelle fois de 172%

Pour ne pas voir la dette augmenter jusqu'à 100% du PIB

Pour ne pas payer de TVA sociale

Parce qu'il a plus d'amis parmi les patrons du CAC 40 que parmi les ouvriers. 

Parce qu'il y en a marre que l'on se foute de la gueule de la France à l'étranger à cause de lui.

Parce qu'il a reçu Khadafi en 2007 et El Assad en 2008.

Parce qu'il parle mal Français

Parce qu'il est psychorigide en Economie et pense que seule la loi du marché doit s'appliquer.

Parce qu'il pense que la France doit être gérée comme une entreprise.

Pour ne plus subir l'arrogance et le dédain de ses sbires

Parce qu'il pense que pour gagner une élection tout est bon même le pire

Parce qu'il n'arrête pas de mentir effrontement 

Pour ne pas avoir Borloo comme premier ministre

Pour ne plus avoir Fillon comme premier ministre 

Pour ne pas avoir Copé comme ministre de l'intérieur

Pour pouvoir enfin lui répondre "Casse toi pauvre con"



Lire la suite

L'heure des choix

21 Avril 2012 , Rédigé par le cri du peuple

Demain aura lieu le premier tour de l'élection présidentielle. 

Nombre de Français se posent la question de savoir s'ils iront déposer un bulletin dans l'urne et aussi quel bulletin ils iront déposer. 

Il est vrai que le choix est compliqué à l'issue d'une campagne médiatique insipide, durant laquelle les journaux nous ont vendu un duel quasi certain entre un président sortant qui essaya de faire oublier un bilan désastreux et un prétendant prétendument de gauche qui nous proposa, sous pretexte d'incarner une gauche de gouvernement, un programme frappé du même sceau de la rigueur que celui de son adversaire.

Depuis des mois on nous serine que le choix doit se faire entre une politique de rigueur de droite et une politique de rigueur baptisée "de gauche". Les autres choix étant évoqués avec ironie, frayeur ou condescendance.  

Mais au dela de la sanction à apporter à dix ans  de libéralisme et à cinq ans de Sarkozysme, au dela des personnalités des deux "favoris des sondages" comme disent les pisse-copies, le vrai choix qui s'ouvre aujourd'hui ou plutôt demain est un vrai choix de société. Voulons-nous continuer à vivre dans une société dominée par la finance et les spéculateurs même avec des aménagements pour la rendre moins dure comme le propose le candidat socialiste ou voulons-nous réellement remettre en cause cette domination de l'argent dictateur?

Pour influencer notre choix et nous conduire vers l'acceptation d'une société basée sur la cupidité, les médias n'hésitent pas à nous parler d'instabilité voire de désordre économique ou sociétal.

Il est vrai que l'individu quelqu'il soit préfére le confort illusoire de la stabilité même précaire plutôt que le bouleversement des repères qu'il a souvent mis toute une vie, aussi bréve soit elle, à construire. 

On dit souvent que l'espoir fait vivre. Mais quand l'espoir d'une vie meilleure s'amenuise jusqu'à disparaitre que reste-t-il? Rien sinon le désespoir et la révolte. Fils de désespérés tu seras un homme libre disait Vallés. 

Ami veux-tu continuer à subir? A payer pour les autres avec ta sueur, ton sang ou ton emploi? A te soumettre à l'argent roi et à ses agents que sont les banquiers et les spéculateurs? 

Toi qui te demandes si demain tu auras encore ton emploi, ton salaire, ton logement. Toi qui ne peux pas te permettre de tomber malade ou qui ne veut pas te soigner pour ne pas perdre ne serait ce qu'une journée de salaire. Toi qui est au chômage et ne trouve pas d'emploi parce que tu es trop jeune ou trop vieux. Toi qui veux en finir avec ces politicards qui cumulent les mandats et accumulent l'argent. Toi à qui la banque vient de refuser un prêt au prétexte que tu ne présentes toutes les garanties suffisantes alors que la même banque n'a pas hésité l'ombre d'une seconde à investir sur des titres spéculatifs qui l'ont conduite au bord d'un précipice dans lequel tu l'as empêchée de sombrer avec tes impôts. Toi qui ne peux supporter que règne l'injustice qui a permis aux plus riches d'accroitre encore plus leur fortune alors que la majorité voyait dans le même temps fondre ses fonds. Toi qui te demandes comment dans une nature finie aux ressources limitées peut on continuer à produire infiniment en épuisant ces ressources,  en détruisant et en polluant toujours plus.

Seule la révolution permet de briser un systéme moribond pour reconstruire quelque chose de neuf.

Il y a un an des peuples se sont révoltés et ont fait tomber les dictateurs qui les opprimaient. C'était le printemps arabe. 

Ensuite des gouvernements élus sont tombés sous les coups des financiers et de l'Europe libéral ca a été l'automne européen.

Aujourd'hui l'Europe est toujours opprimée avec l'aide des gouvernements en place et de la commission Européenne par  la finance internationale qui veux dicter la politique à appliquer dans chaque état et note les Etats n'hésitant pas à dégrader la note des récalcitrants ou de ceux qui lui apparaissent comme les cancres. 

Alors demain commençons une révolution citoyenne qui s'étendra à tous les peuples de l'Europe qui refusent les diktats de Bruxelles, Wall Street ou la City.

Demain commençons le Printemps Européen. 

Avec le Front de Gauche, le Parti de Gauche.

Avec Jean-Luc Mélenchon faisons renaitre l'espoir, faisons renaitre la vie. 

Tenir et Résister

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>