Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Programme économique de l'UMP : Sarkozy ne dit pas tout

13 Octobre 2005 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Si Sarkozy se montre partout et en rajoute  sur les questions de sécurité, d'immigration et de justice, c'est qu'en économie les solutions que lui et son parti préconisent risquent de moins bien passer dans l'opinion populaire.

La lecture du discours du président de l'UMP à la convention de son parti sur les questions économiques permet de se faire une bonne idée sur la manière qu'a le sinistre de l'intérieur comme de l'extérieur d'appréhender le sujet.

De constats approximatifs ou inexacts en déclarations banales et générales, de déclarations banales ou générales en propositions vagues et souvent non chiffrées il se positionne dans un discours d'apparence parfois sociale qui en vérité cache un libéralisme aux accents anglo-saxons.

Revenons sur quelques points de son discours pour voir ce qu'il cache ou ne dit pas.

- D'emblée, en déclarant "que le problème n'est pas de savoir si la situation s'est améliorée ou dégradée depuis 2002", il se désolidarise des gouvernements auxquels il a participé (y compris en tant que ministre de l'économie : admirons au passage le courage politique) ou qu'il a soutenu implicitement en tant que président du parti au pouvoir.

 

- Le taux de chômage réel, selon Sarkozy, serait de 20% au lieu de 10%. En effet pour lui il faut compter les emplois aidés, les personnes dispensées de chercher un emploi et ...............les fonctionnaires (?) qui par définition ne connaissent pas le chômage. C'est quand même un drole de calcul qui assimile les fonctionnaires à des chomeurs ou des inactifs alors qu'ils font partie de la population active (Base de calcul pour déterminer le taux de chômage) au même titre que les gens du secteur privé . C'est  aussi oublier que sur les 5 millions de fonctionnaires que compte notre pays 900 000 ne sont pas titulaires et donc peuvent trés bien se retrouver au chômage. La population active en France est évaluée à 28 millions de personnes, les chômeurs reconnus sont  2.8 millions ce qui donne un taux de chômage (défini par l'Insee comme le nombre de chômeurs rapporté à la population active totale) de 10%. Pour Sarko, il conviendrait donc de retirer de la population active tous les fainéants : 233 000 emplois aidés et 5 millions de fonctionnaires; et de rajouter aux nombre des chomeurs les personnes dispensées de chercher un emploi: 1.23 millions RMistes et 600 000 personnes. Ainsi la population active tomberait à 22.8 millions de personnes, le nombre des chômeurs passerait à 4.6 millions et le taux de chômage à 20%. 

Ainsi les experts de l'UMP redéfinissent (selon des critères purement libéraux) le calcul du taux de chômage. Peut-être pour noircir le tableau pour ensuite, si le sinistre de l'intérieur accède à la magistrature suprême, trafiquer les chiffres pour faire baisser de manière spectaculaire mais tout à fait factice  le chômage. Comme le font les Britanniques qui, à population totale équivalente à celle de la France (60 millions d'habitants), arrivent à avoir un nombre de chômeurs de 900 000 et un taux de chômage de 5% et donc une population active de ....18 millions de personnes!!!!. Soit pas loin de 10 millions de personnes en moins par rapport à notre pays. Il faut préciser que les personnes ainsi sorties de la population active sont souvent sans emploi contrairement aux fonctionnaires ou emplois aidés français. Etonnant non ?

à suivre.......

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article