Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Sarkozy redécouvre l'impôt sur le revenu

17 Novembre 2010 , Rédigé par le cri du peuple

Quatre mois que ça durait. Tout ce que compte la presse de plumitifs, pisse copie et autres brushing du 20 heures de la machine à décérebrer communément appelée télévision était sur des charbons ardents et ressassait à l'envi la question: qui allait être premier ministre et qui serait ou ne serait pas du gouvernement ? Certains de conjecture en supputations en perdaient le sommeil : des noms circulaient. On croyait savoir.....

Enfin pour faire bref depuis le mois de juin et l'annonce du remaniement ministériel par la buse de l'Elysée, ils nous ont bien cassé les dévotions (comme on dit à la Réunion). 

A l'heure où Terminator Sarkozy attaquait à grand coup de massue le régime des retraites en nous présentant son oeuvre de destruction (réforme en langage Sarkozyen et UMPiste) comme devant résoudre enfin le problème du financement des retraites jusqu'en 2018 (alors qu'en 2003 Fillon ministre de l'emploi nous avait annoncé que sa réforme devait résoudre le probléme jusqu'en 2020!!!) la préoccupation d'une certaine partie de la presse était de savoir à quels porte flingues il padrino capo di tutti capi allait il confier la tache d'achever l'oeuvre. 

Selon les sondages la majorité des Français n'en avait strictement rien à foutre. Pauvres hères qu'ils étaient à se soucier de leurs petits problèmes de retraites, emploi, logement et pouvoir d'achat. 

Enfin dimanche Sarkozy nous annonçait son nouveau gouvernement. Et là ça décoiffe. On est plus proche de "on ne change pas une équipe qui perd" (rien pour attendre) que d'une équipe qui peut susciter ne serait ce qu'une once d'espoir. A part quelques centristes venus à la soupe comme Mercier c'est un retour à un gouvernement RPR pur jus.

Remarquez c'est plutot franc. Avant on avait un gouvernement que certains pouvaient qualifier "d'ouvert à gauche" qui appliquait une politique de droite. Désormais pour les 18 derniers mois d'un quinquennat (on ne remerciera jamais assez Chirac d'avoir permis de réduire par anticipation le calvaire de tous les Français de deux ans) on aura un ministère RPR qui appliquera une politique de droite sans complexe. 

Cette politique justement c'est ce de quoi hier Sarkozy est venu soliloquer devant trois présentateurs (on ne parle pas de journalisme dans l'exercice d'hier) placés là pour servir la soupe à leur maître et menteur.

Dans tout le catalogue des mesures annoncées par l'occupant à titre gratuit (pour lui)de l'Elysée on en retiendra une majeure.

La suppression du Bouclier Fiscal. Enfin serait on tenté de dire. Hélas comme souvent avec Sarkozy, une mesure qui peut semble apporter de la justice et toujours accompagnée par une autre mesure qui à terme augmentera encore plus les inégalités. En l'espèce : la suppression de l'ISF. Pour faire simple et rapide La suppression du bouclier fiscal permettra à l'Etat d'économiser les 700 millions qu'il reversait aux plus riches. A l'inverse la suppression de l'ISF entrainera un manque à gagner de 3,9 milliards d'Euros de recettes payés par les mêmes riches. Soit à terme un déficit de 3.2 milliards d'Euros. 

Pour compenser ce manque à gagner, le Prince Président du Pouvoir d'achat du président propose, ce qui n'est pas en soi une mauvaise chose, de taxer les revenus et plus values du patrimoine plutot que le patrimoine. 

Mais cette taxe existe déjà : elle s'appelle l'Impôt sur le Revenu. Et c'est même un des impôts les plus justes parce qu'il est progressif et non tout simplement proportionnel. C'est à dire que plus les revenus sont élevés plus les taux de prélévement sont importants. 

A moins que dans l'esprit du futur ex président de dans deux ans, cette taxe ne soit que proportionnelle. Ce qui voudrait dire que l'on appliquera le même taux que l'on gagne 10 ou 100000€. 

Hélas il y a fort à craindre que ce ne soit cette solution qu'applique Sarkozy.

 

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Joel . ( République du peuple ) 19/12/2010 17:05



bein oui, on déclare tout çà dans sa feuille d'impot , faut qu'il en lise une jusqu'au bout