Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Lettre à Sarkozy

15 Avril 2012 , Rédigé par le cri du peuple

Un citoyen Français, 

France

à

Monsieur Nicolas Sarkozy

Occupant à titre gratuit 

55 Rue du Faubourg Saint Honoré

75008 Paris

 

Objet : Candidature Président de la République

 

 


Monsieur

Vous avez adressé une lettre de candidature au peuple français pour un poste de président de la République. En tant que membre de ce peuple je me permets de vous répondre. 

 

Tout d'abord afin de mieux cerner votre personnalité,nous avons soumis votre lettre de canditature, dont voici un extrait, à un expert graphologue.

 

60-image.jpg

 

"Ce qui frappe tout d'abord, c'est la distorsion importante entre son écriture et sa signature. Une écriture petite, fragile, régressive, avec plusieurs lettres à rebours, mal formées ou imprécises, des torsions et une direction chancelante qui sont signes de "mal être", d'anxiété et d'inhibition. Par contre, une signature très différente dans plusieurs aspects et notamment dans sa dimension - voir le "N", le "l" et le "S" surélevés comme s'il voulait grandir et paraître fort aux yeux des autres. Certains psychologues parleraient d'un complexe d'infériorité surcompensé. 
Quand on compare donc son écriture et sa signature, on peut se demander si cet être tourmenté a réellement les capacités pour réaliser ses ambitions. Beaucoup de graphologues considèrent que les lettres à rebours, mal formées, les gestes régressifs, les reprises ou les torsions sont des signes d'insincérité. 
On peut ajouter que son écriture est inclinée vers la gauche, ce qui est un signe très négatif indicateur de fausseté."

Analyse effectuée par le graphologue Jean-Paul Gauthier, psycho-graphologue et expert judiciaire en écritures


Il faut avouer que tout cela n'est pas très positif.


De plus votre texte comporte quelques erreurs  de syntaxe et de frappe.

Ainsi dès votre entame : vous écrivez Mes chers compatriotes alors que vous vouliez probablement écrire "Mes pauvres Cons patriotes"

Nous avons noté aussi une faute de frappe récurente : vous évoquez plusieurs fois "une France Forte" au lieu d'une France Morte.


Après ces quelques remarques sur la forme de votre courrier regardons un peu plus le fond. 


Ce que vous proposez  si vous obtenez l'emploi pour lequel vous postulez c'est une France intégrée dans une Europe fermée aux frontières, de valoriser le travail, de lutter contre ce que vous appelez l'assistanat, de protéger l'industrie de notre pays, de réduire les dépenses de l'Etat sans augmenter les impôts et d'augmenter la TVA (pour votre information la TVA est un impôt) pour protéger les emplois. C'est là votre choix.


Comme vous n'avez pas daigné joindre votre CV à votre lettre de candidature, nous avons effectué des recherches sur votre emploi précédent qui se trouve être le même pour lequel vous postulez aujourd'hui. 


De ces recherches il ressort que vous n'avez pas été à la hauteur de la tâche qui vous était demandée. 


Voici quelques uns des chiffres qui nous ont permis d'établir un rapide bilan de votre mandat.



Durant ce mandat, le nombre de chomeurs a augmenté de : 730 300 personnes en catégorie A et 1 047 100 toutes catégories confondues (Chiffres DARES) alors qu'en 2007 vous aviez promis un retour au plein emploi à la fin de votre mandat.


L'industrie française a perdu 608 500 emplois selon l'INSEE malgrè ou plutôt en dépit de vos gesticulations médiatiques qui n'avait pour seul but que de cacher votre incapacité voire votre non volonté à lutter réellement contre le problème.


La dette de l'Etat en France a augmenté de 561.1 milliards d'Euros entre 2006 et 2011 soit 18000€ par foyer fiscal.

Entre 2007 et 2011 les dépenses de l'Etat ont augmenté de 8% malgré une politique de coupe franche dans la masse salariale alors que les recettes n'ont elles augmenté que de 2%. C'est en partie l'effet bouclier fiscal et allégements de charges qui ont donc conduit à un creusement des déficits budgétaires et à l'augmentation de la dette. 


Entre 2007 et 2011 Le SMIC a augmenté de 9.24%

Le salaire moyen de  8.18%

Le traitement du président de la république de 172%

L'inflation officielle a été de 6.7%

Le pouvoir d'achat en 2010 était quasiment le même qu'en 2007.

Vous avouerez que pour quelqu'un qui voulait devenir le président du pouvoir d'achat c'est plutôt mauvais.



En 2007 les 20% les plus riches de la population avaient un revenu moyen équivalent à 3.9 revenus moyens des 20% les plus pauvres. En 2010 leur revenu équivalait 4.5 revenus des pauvres. Ce qui montre bien un creusement des inégalités. 




 

Aujourd'hui on apprend que 23% des Français renonceraient à se soigner ou reporteraient un soin. Certains prétendent que c'est la crise. Peut être en partie. Mais le détricotage systématique du systéme de sécurité sociale que vous avez entrepris dés votre arrivée au pouvoir en est probablement la cause réelle. 

En 2007 vous avez mis en place le systéme des franchises destiné à résoudre le déficit de la caisse maladie.  En 2010 vous augmentez le forfait hospitalier de 12.5% en le portant à 18€. Vous avez déremboursé 176 médicaments supplémentaires, supprimés. Sans parler de votre réforme de l'hopital qui conduira à un appauvrissement de l'offre de soins. Et malgré toutes ces mesures restrictives le déficit du budget de la sécurité sociale en 2011 atteignait 18.1 milliards d'Euros. Soit le double de 2007!


Hélas, nous pourrions continuer ainsi sur l'ensemble de votre action pendant les cinq (très) longues années pendant lesquelles vous avez prétendu gouverner notre pays. 


Même votre gestion de la crise a été catastrophique. Heureusement que notre pays avait de bonnes bases en particulier en matière de protection sociale qui, quand la crise éclata, n'avait pas encore été complétement détruite sous vos coups de boutoir. 


Durant cette crise vous n'avez agi qu'en agent de vos amis capitalistes et banquiers et vous vous êtes soumis (ce qui est un moindre mal) mais surtout vous avez placé sous le joug de Madame Merkel et de son orthodoxie budgétaire notre pays et aussi en partie l'Europe. 


Pour résumer votre bilan on peut dire que la France compte plus de chômeurs, plus de pauvres, plus de dettes, plus de prisonniers, plus d'inégalités et d'injustice, plus de pollution, que les moins riches sont devenus plus pauvres tandis que les plus riches sont devenus plus riches, que vous avez fait le choix de plus de rigueur pour le peuple pour enrichir une caste que vous n'avez eu de cesse d'installer aux postes clés de la République, des entreprises publiques et de médias. 


Compte tenu de votre bilan plutôt négatif, nous sommes vraiment désolés de vous annoncer que nous ne retenons pas votre candidature pour occuper le poste de président de la République.  Et pour tout vous dire nous sommes un peu interloqués qu'après ce que vous avez fait subir au peuple de France vous osiez postuler une nouvelle fois pour ce poste.


Veuillez agréer, Monsieur Sarkozy, l'expression de notre plus profond dédain. Et reprenant l'une de vos phrases emblématiques nous n'hésitons pas à vous dire "Casse toi pauvre con"

 

 

Tenir et Résister







Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

48SI 03/08/2012 10:36


Bonjour, auriez-vous la source de cette lettre, cela m'intéresse. Merci d'avance.