Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Les concons flingueurs

1 Septembre 2010 , Rédigé par le cri du peuple

Ca pue la fin de règne. Et c'est jamais très bon pour le peuple. Sarkozy sent que les choses lui échappent, qu'il a perdu cette vista qui lui faisait marquer des points dans l'opinion même quand il tapait à grand coups de lattes dans la sécu. Il pensait qu'il pouvait se permettre tout et son contraire. Il lui suffisait de s'agiter devant les caméras plus que complaisantes de quelques plumitifs pisse copies pour que le bon peuple béat d'admiration devant tant d'énergie lui passe ses excés.

Mais le bon peuple a beau être con il y a quand même un moment où ne voyant rien venir de ces mirobolentes promesses du candidat Sarkozy il se demande si tout ça n'est pas que de l'agitation. Vous rajoutez par dessus une crise sans précédent qui fout quelques centaines de milliers de salariés à la rue pendant que le principaux provocateurs de la crise (les banques et con sorts) continuent impunément de s'en mettre plein les fouilles.  

Et en plus pendant ce temps là l'hote à titre gratuit de l'Elysée continue son entreprise de démolition du secteur public et d'un système social français qui justement a permis de rendre l'impact de la crise moins fort pour l'économie et l'emploi.

 

Et c'est à ce moment là que l'ex omniprésident de l'arrêt public décide de lancer ce qui pour lui doit être sa grande réforme sociale : la réforme des retraites.

Pour cela il choisit  une pointure qui a conduit le budget de l'Etat et de son parti politique d'une main de fer dans un gant de boxe : Eric Woerth c'est le nom de l'arquebusier en question.  

La première phase dite de concertation (c'est comme les négociations sauf que la décision finale est déjà prise avant) se passe plutôt bien (enfin pour lui).

On (enfin il) décide alors de porter le projet devant le parlement après les vacances, histoire de moins passer pour  les enfoirés qu'ils sont. Mais voilà l'homme de la situation apparait dans la presse comme un homme pas si intégre que ça. Il aurait obtenu pour son épouse une situation et aurait, comme c'est bête, frauder en tant que trésorier du parti à l'insu de son plein gré il va s'en dire.

Et là c'est parti pour le grand manége et ménage de l'été. Pas un jour sans qu'un journal ne révéle des malversations, ou du népotisme ou les deux à la fois.

Un jour on apprend que le ministre du budget et trésorier de l'UMP aurait faciliter l'obtention du hochet (la légion d'honneur) pour l'alors futur employeur de son épouse et gérant de la fortune d'une vieille rombière toujours prompte à financer le parti populiste, la campagne de son candidat à l'élection présidentielle voire même les propres campagnes électorale du  collecteur de fond lui même . Un autre jour on apprend que l'homme intégre a fourgué un hippodrome et quelques hectares de forêt propriété publique de la ville dont il est l'édile pour quelques malheureux deniers à un ami et sans respecter la procédure idoine. Etc etc....

Devant l'incendie médiatique dans lequel risque de cramer  l'homme qui doit conduire LA réforme de son  régne, Sarkozy s'empresse d'ouvrir un contre feu.

Dans le désormais célébre, mais qui n'en reste pas moins nauséabond, discours dit de Grenoble, il revient à ses fondamentaux. La sécurité Mais pour que ça marche il lui faut trouver un bouc émissaire de préférence qu'il n'aura jamais utilisé. Les jeunes, la caillera, les voyous, les récidivistes, les malades mentaux,les pedophiles,  les chiens dangereux ou  les clandestins c'est pas possible il les a déjà utilisés voir plusieurs fois dans l'une ou l'autre des 33 lois qu'il a fait voter depuis 2002.

Des incidents étant intervenus au début de l'été dans lesquels ont été impliqués des gens du voyage, Sarkozy n'hésite pas et désigne les gens du voyages en général et les Romanichels ou Rom comme "Stigmatisés de l'été 2010". Le choix est pour lui judicieux. Ils sont facilement repérables, peu appréciés par le bon peuple qui ne supporte plus de les voir mendier dans la rue ou de les entendres massacrer à grand coup d'accordéons le patrimoine musical français dans le métro.

Une fois désigné le bouc émissaire, il faut mettre en route la machine à faire de l'information (rappelons nous que tout ça c'est avant tout pour faire oublier l'affaire dite "Bettencourt - Woerth"). Donc il faut du mouvement.

Et c'est la qu'entrent en scéne les concons flingueurs.

Hortefeux avec sa tronche de collabo qu'on imagine parfaitement pendant l'occupation à écrire des lettres de dénonciation (quand il y en a un ça va c'est quand il y en a plusieurs que ça pose problème) signées "Un vrai Français" et à la manoeuvre. Epaulé par le Doriat des années 2010 : le félon Eric Besson.

Sans parler des deux Nicois : Estrosi et Ciotti qui eux parlent de mettrent en taule les parents d'enfants délinquants ou les maires défaillants en matière de sécurité.

Enfin n'oublions pas le porte flingue numéro un de l'UMP et de son président : Jean euh non Frédéric Lefévre. .

 

Si à chaque fois que ça sent le roussi pour lui ou sa bande, Sarkozy doit trouver un nouveau bouc émissaire on peut s'inquièter pour les Roux, les barbus, les homosexuels ou les gauchers.

 

 

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Christian louboutin 11/10/2010 09:31



Les talons hauts, talons Louboutin Christian mince à la fin de l'infrarouge à haute dans son domaine de la conception
et la fabrication de UGG Bottes de l'art expérimental sont uniques. Lorsque jeune club a également touché son style tout. chaussures Louboutin à talon haut plupart préfèrent utiliser la gamme complète des couleurs magnifiques.