Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

A MORT TINA

19 Août 2011 , Rédigé par le cri du peuple

Non n'y voyez pas un appel au meurtre de la trés célébre et talentueuse chanteuse américaine Tina Turner, mais bel et bien la remise en cause définitive du "There Is No Alternative" attribué à la trés célébre et libérale Margaret Thatcher qui prétendait par là même qu'il n'y a pas d'autre alternative au libéralisme économique. Seuls la loi du marché, le libre échange  et la mondialisation capitaliste sont le chemin que doit prendre toute société moderne et si elle prend une autre voie elle court à l'échec. 

A longueur de presse télévisuelle, radio ou papier les politiques qui gouvernent tant au plan national qu'européen veulent nous faire croire qu'il n'y a pas encore aujourd'hui d'autres choix que la politique libérale qu'ils pronent et nous imposent. Ils sont relayés par des journalistes complaisant et autres experts prétenduement économistes mais pas économes de leur bonne parole qui depuis maintenant  trois décénies nous serinent le crédo des chantres et chancres de l'économie libérale jusqu'à forger et formater l'esprit des peuples. 

Ainsi s'est ancrée, chez le vulgus pécum mais aussi ce qui est plus grave chez nombre de politiques de droite (et parfois de gauche) comme Sarkozy, Fillon ou Barroso, la conviction que le libéralisme et surtout les marchés financiers et capitalistiques sont devenus l'alfa et l'oméga de toute politique économique. Et pour eux il n'est d'autres solutions de se soumettre à ces marchés. Et l'économie ne se résume qu'aux soubresauts de la bourse, aux taux de change, aux taux d'intérêts et aux banques. 

Pour s'en convaincre il n'est que de voir le nombre de rubriques économiques des journaux qui ne traitent que de capitaux, dividendes,  finances, monnaie et banques. 

Cette vision étroite de l'économie jaugée et jugée sur son seul aspect monétaire a conduit à la domination quasi égémonique de la finance et des banques sur l'ensemble de l'économie mondiale et à l'affaiblissement du rôle de l'Etat comme pilote et régulateur des économies nationales.

Ainsi au pretexte d'une supposée meilleure efficacité des marchés, la plupart des gouvernements Européens ont bradé des pans entiers de services publics, et pour ne pas entraver l'investissement ils ont baissé les impôts (pour ceux qui ont les moyens d'investir).

Aujourd'hui, après 30 ans de lavage de cerveau (enfin pour ceux qui en ont un), la plupart des politiciens de droite en France et en Europe et plus particulièrement  ceux qui actuellement voudraient nous faire croire qu'ils gouvernent notre Pays ne voient de politique économique qu'une politique libérale soumise aux marchés financiers, de capitaux et monétaires.

Le plus fort c'est, qu'élevés dans la culture libérale chère à Mme Thatcher; ils n'imaginent pas d'autres solutions que celles que leur imposent les banques, bourses, investisseurs et autres agences de notation.  Ils sont enfermés dans un carcan dont ils ont du mal à sortir soit par conviction soit, pour la majorité d'entre eux, par manque d'imagination et de courage. 

D'autres solutions sont possible et contrairement à ce qu'affirmait the Iron Lady il y a des alternatives.

Et comme dit Susan Georges : Another World is Possible (AWIP)

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article