Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

L'été meurtrier

18 Juin 2007 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

L'annonce des résultats des élections législatives à la télévision a été hier l'occasion d'assister à un spectacle surrealiste.

Pour la gauche c'était "la défaite en chantant...." alors que pour l'UMP c'était plutot le gout amer de la victoire.

Et au centre, fort de ses quatres mousquetaires députés, le MoDEM, au travers de son Béarnais de Président, entendait incarner à lui tout seul ceux et celles (aisselles) qui, par la faute d'un mode de scrutin injuste, n'étaient pas représentés à l'assemblée (Est ce que les électeurs du FN sont cons cernés ?)

Et puis point d'orgue d'une soirée où, semble-t-il, il n'y avait que des vainqueurs, sur France 2, transformée pour la circonstance en "Voici" télévisuelle, on nous annonce la seule et unique vraie "rupture" qui marquera les dix dernières et les dix prochaines années le monde politique : la séparation de François et Ségoléne.

Outre le fait, que cela est strictement privé on pourra toujours dire qu'en la circonstance les deux dirigeants socialistes assument pleinement leur "divorce"  ce que certains autres, ayant récement traversé une rue, cachent derrière une facade médiatique. Mais que serait il advenu si l'élection présidentielle avait porté à l'élysée une femme de gauche ? Peut être aurions nous eu un scénario similaire.  Enfin cela-ne-nous-regarde-pas comme dirait les "Inconnus".

Ce que l'on peut rajouter sur la remontée de la gauche dans le scrutin d'hier c'est que le "débat" sur la TVA sociale n'y est pas totalement étranger. Comme quoi quand la gauche officielle va regarder ce qui se passe sur la blogosphére où depuis un certain temps déjà nombre de blogs soulignaient l'injustice de cette mesure, elle peut engranger des points. (Je plaisante bien sûr !!! Encore que.....)

Dès hier soir le trés jovial Monsieur Fillon premier sinistre, annonçait la suite des réjouissances.

Et l'on sait déjà que l'été sera meurtrier. Et pas forcément que pour les usagers de la route à cause des accidents ou les personnes agées à cause de la canicule.

Ainsi reprenant une habitude bien ancrée dans les moeurs politiques de ce pays (on appréciera la rupture Sarkozyenne au passage), le gouvernement attendra les vacances peu propices à la mobilisation contestataire pour commettre ses forfaits, au nom d'une modernisation de la France dont l'urgence ne saute pas forcément aux yeux de tout à chacun.

Les victimes seront très probablement le code du travail avec l'installation d'un nouveau contrat de travail unique,le droit de grève avec le service minimum, l'acces pour tous à l'université avec une autonomie accordée aux établissements qui devrait se traduire par une augmentation très substancielle des droits d'inscription ou encore les remboursements des frais médicaux avec l'instauration des fameuses franchises.....

Mais l'été risque aussi d'être sanglant à gauche avec la course à la prise de controle du PS lancée dès le soir de sa défaite (et ce 3 minutes et 45 secondes après l'annonce des estimations de vote) par Ségolène Royal de Luxe....

N'oublions pas d'avoir une pensée compassionnelle pour les deux premières victimes de l'Eté : Alain (Tabernac)Juppé tombé hier au champ d'horreur, et pour François Hollande victime de la rupture enfin d'une rupture.

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article