Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Lettre à un Francais qui veut élire Sarkozy Président

24 Avril 2007 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Bonjour,

Eh toi là qui vote Sarkozy qui s'est surement égaré sur ce blog, trompé par le titre de ce post, ne zappe pas tout de suite, installe toi tranquillement et prend le temps de lire la suite....

Faisons un pari :

Si tu ne fais pas partie de ceux qui gagnent plus de 1450€ net par mois comme la moitié des salariés français, de ceux qui ont une bonne mutuelle, de ceux qui hériteront de plus de 110 000€, de ceux qui payent l'ISF mais si tu votes Sarkozy alors je te fais le pari qu'avant 2 ans tu regretteras ton vote et même peut être que tu défileras dans la rue.

Ou bien c'est :

que tu auras gagné beaucoup d'argent pour pouvoir profiter des baisses d'impot sur le revenu

que tu auras eu la chance d'avoir un patron qui te permette de faire des heures supplémentaires (si tu n'es pas déjà aux 39 ou 40 heures),

que tu ne seras pas tombé malade (et donc que tu n'auras pas eu à payer la franchise de 100€ )

que tu ne seras pas devenu un de ces fainéants d'assistés chômeurs ou RMistes qu'il faut remettre au travail,

que tu n'auras pas été victime de la violence physique  qui a augmenté de 13% depuis 5 ans,

que ton pouvoir d'achat n'aura pas été trop affecté par l'augmentation de 3 points de la TVA (qui deviendra sociale pour compenser les allégements de charges sociales consentis aux entreprises)

que tu n'auras pas été licencié du jour au lendemain sans motif six mois après avoir été embauché en CTU (Contrat de Travail Unique),

 que, chômeur, tu auras accepté de bonne gràce l'emploi à temps partiel très en dessous de ta qualification et à l'autre bout de la ville que t'aura proposé l'ANPE après ton refus de la précédente et première proposition,

que tes enfants auront été bien sages à la maternelle et n'auront pas fait l'objet d'un signalement à la police ou à la mairie pour comportement associal ou violent,

que tu n'auras pas essuyé,sous pretexte qu'il n'y a plus de place, le refus du principal du bon collège où, après l'abandon de la carte scolaire, tu voulais inscrire ton fils ou ta fille ...

Tu te dis que j'affabule, je noircis volontairement le tableau. Tu as probablement raison. Mais es tu sur toi même que toutes les promesses qu'a faites le candidat de l'UMP seront tenues ? Es tu sûr que le discours social adopté ces derniers temps n'est pas qu'un discours électoraliste qui une fois l'élection passée ne sera plus qu'un beau souvenir ? Demande toi peut être par exemple comment quelqu'un qui a proné la rupture avec la politique telle qu'elle était pratiquée par des ministres (dont lui même d'ailleurs) issus de son parti puisse avoir aujourd'hui comme principaux soutiens ces mêmes ministres qui probablement demain seront à nouveau ministres. Ou bien rappelle toi l'engagement personnel pris devant les salariés de gaz de France de ne pas descendre la participation de l'état en dessous de 70% par le ministre Sarkozy moins d'un an avant que l'Etat ne ramène cette participation à 35%.

Je sais bien que l'on pourrait tout autant s'interroger sur les promesses faites par la candidate socialiste mais tu vois moi je préfère entendre quelqu'un parler de solidarité plutot que d'assistanat par exemple

J'espère que ces quelques mots t'auront amené à réfléchir et que même si tu votes Sarkozy tu le feras en pleine connaissance de cause.

Allez sans rancune

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Caro 05/05/2007 13:01

Je veux bien réfléchir, mais cet article ne m'en donne pas vraiment les moyens.Par contre, quand je me plonge dans les programmes, je me retrouve autant dans celui de Ségolène que celui de Nicolas, c'est-à-dire pas vraiment.Et quand j'y regarde de plus près, celui de Nicolas me semble mieux écrit, surtout dans les nuances. Sauf que je ne sais pas si ces nuances sont là pour me rassurer ou pour masquer le tableau vraiment noir que tant décrivent sans analyser. (le texte de loi sur la prévention de la délinquance est-il si affreux ? Personne n'a lu l'importance du rôle des travailleurs sociaux ?)Je ne voterai pas Ségolène, je n'ai pas du tout confiance en elle, ni en son entourage. De là à dire que je voterai Nicolas, je ne sais pas.Mais je déteste cette désinformation socialiste qui envahit ma boîte mail, c'est du blabla. A l'image des socialistes ?

roi bourdieusien 26/04/2007 15:38

et merci pr ts tes pasages et soutiens sur mes pensees!

roi bourdieusien 25/04/2007 15:15

excellent note cri du peuple:mais les gens aiment sarko autant qu il leur fait peur!

le chafouin 25/04/2007 13:34

Ok pour le tableau brossé, à peu près, mais franchement, vous croyez que Royal fera vraiment mieux?

la chroniqueuse 25/04/2007 12:55

Super post!!!Tout est là, magnifiquement résumé!

Martin P. 25/04/2007 12:21

Et si malgré les arguments de fonds avancés par Jacques, cela ne suffit pas, peut-être faut-il demander à cet électeur qui aura eu beaucoup de chance dans sa vie, si son hygiène mentale peut souffrir 5 ans de sarkozysation supplémentaire.

ML 24/04/2007 16:57

Bilan d’une élection sans alternative
Une illusion, une ruine et une obligation de résultat

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle 2007, l’illusion est d’affirmer que les résultats du scrutin témoigneraient d’un soutien des citoyens aux principaux partis actuels. La ruine, c’est l’état présent dans lequel se trouve notre système politique. L’obligation de résultat est celle qui nous est faite de construire un rassemblement politique capable de remplacer les partis actuels et de relever les défis de notre temps. Quel paradoxe entre le résultat de ce premier tour et l’indéniable climat de défiance qui a régné ces dernières années envers notre classe politique. Paradoxe toujours, entre les résultats du scrutin et l’énorme proportion d’électeurs indécis il y a deux semaines encore : 18 millions, soit 40% des inscrits. Ce 22 avril 2007 nous a donné une participation énorme et des votes au premier tour pour les candidats des principaux partis à des taux que l’on n’avait plus vu depuis longtemps. Si à cela nous ajoutons un net recul du candidat du Front National, on se croirait revenu plusieurs décennies en arrière et même sauvés du marasme. A n’en pas douter, c’est la tonalité d’autosatisfaction qui ressortira des commentaires du microcosme politique, qui s’imaginera, à tort, être à nouveau fort légitime.
Mais ce serait aller beaucoup trop vite en besogne, examinons la situation. Deux facteurs ont entraîné ce résultat : d’abord la peur des électeurs de retomber dans l’impasse du 21 avril 2002, ce qui a empêché des millions de citoyens de donner leur vote à des candidats mineurs, ensuite l’absence d’une formation politique susceptible d’exercer le pouvoir et qui puisse être une alternative crédible aux partis hégémoniques de notre système politique, ce qui a paradoxalement poussé les mêmes millions de citoyens, très insatisfaits, dans les nasses de l’UMP-PS.
[...]Voir notre analyse complète sur le site Plateforme2007 :www.plateforme2007.net

Francky 24/04/2007 16:31

En un mot : merci