Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

58,33% pour la Gauche !!!

22 Mars 2007 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

58,33% pour la Gauche, ce n'est hélas bien sûr pas le résultat de l'élection présidentielle ni même celui d'un sondage mais seulement le pourcentage du temps de parole cumulé par tous les candidats se situant à gauche de l'échiquier politique.

En effet depuis le Mardi 20 mars 2007 à 00h00 les douze candidats à l'election présidentielle, admis par le conseil constitutionnel, ont droit à un temps de parole rigoureusement égal. Ainsi chacun des concurrents bénéficie de 8.33%du temps de parole total (100% : 12) et donc les sept candidats de la gauche (Besancenot, Bové, Buffet, Laguiller, Royal,  Schivardi et Voynet) cumulent (7 x 8.33%) 58.33% de ce temps de parole.

Si l'on affine un peu plus, on découvre que la grande gagnante au jeu  du temps de parole est la Gauche Anti Libérale avec 5 participants et 41.66%. Ce qui reste de l'Ex-Gauche Plurielle (Royal et Voynet) obtient le même pourcentage  que la Droite Libérale (Bayrou et Sarkozy) soit 16.66%. Enfin la Droite dite Nationale ou Rurale (Le Pen, DeVilliers et Nihous) cumule quant à elle 25% du temps de parole.

 On peut s'interroger sur la véritable équité qu'installe l'égalité du temps de parole. Voila en effet que les extrèmes, minoritaires dans l'opinion publique, bénéficient d'un temps de parole plus important que les courants majoritaires !

Toutefois on ne peut s'empécher aussi de penser à ce qu'ont été les temps de parole jusqu'à aujourd'hui. Avec le cas particulier de Nicolas Sarkozy qui, depuis bientôt cinq ans, a squatté la quasi totalité des média télévisuels  bénéficiant d'un traitement outrageusement favorable de la part de prétendus journalistes dont la figure emblématique restera à mes yeux Arlette Chabot, directrice de la propagande l'information de France 2. Rien que ces deux dernières années, elle aura reçu le candidat de l'UMP (Union des Média Propagandistes) pas moins de quatre fois et pratiquant à chaque fois la flagornerie la plus outrancière avec une ligne des hontes aux logiques très floues. Et,  apprend on dans le "Canard Enchainé", c'est la même directrice de l'information de la chaine publique (donc payée par notre redevance) qui a imposé à la rédaction du 20 heures de Lundi la venue de l'encore sinistre de l'intérieur comme à l'extérieur pour un entretien qui, à sa demande, ne devait pas durer moins de cinq minutes. Tout ça, faut il le rappeler à moins de quatre du début de l'instauration de l'égalité du temps de parole.

Souhaitons que si la gauche venait à l'emporter, elle saurait réserver à Chabot le même sort que celui de El Kabbach (et oui dèjà lui) en 81.

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article