Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

La France d'Après de Sarkozy ressemble à la France d'Avant mais en pire

25 Février 2007 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Nicolas Sarkozy voulait incarner la "rupture" mais la seule rupture que l'on constate est dans le discours. D'un discours qui se voulait volontaire voire parfois provocateur on est passé à un discours plus consensuel, à géométrie variable, adapté au public auquel le candidat sinistre de l'intérieur comme à l'extérieur s'adresse. Ainsi dans la même semaine le contrat unique de travail qui devait s'inspirer du CNE devant un parterre de patrons est il redevenu un CDI presque classique devant des salariés. On comprendra aisément qu'avec un discours aussi mouvant, il est difficile d'imaginer la "France d'Après" du slogan de l'UMP (Union des Moulins à  Promesses).

Comment alors se faire une idée de ce que pourrait être cette "France d'Après" de Sarkozy ? 

Le Président de la République ne peut à lui seul dessiner le pays où alors on tombe dans un régime politique du style autocratique voir dictatorial. Il ou elle le fait avec le gouvernement et bien sûr les  parlementaires, ce que d'aucun appelle "sa famille".

D'ailleurs le président de l'UMP (Un Mégalo Populiste) a-t-il répété à plusieurs reprises qu'il avait réuni sa famille autour de lui (tel un parrain mafieux, Capo di tutti Capi).

Il est vrai que si l'on choisit ses amis on ne choisit pas sa famille. Or dans le cas de Nico Sarcosi di Corléone,  "sa famille" est aux affaires depuis 5 ans même s'il n'en est devenu le parrain que depuis 3 ans.

Rappelons nous que le candidat de la droite populiste est encore ministre d'un gouvernement issu de "sa famille", même si c'est sous la férule d'un membre d'une autre branche, et qu'en tant que tel il a  soutenu la politique appliquée par ce gouvernement. Et ce d'autant plus le chef de gouvernement qui, dans son désir de se voir désigner candidat,  n'a eu de cesse de mettre en place des mesures préconisées par Sarkozy pour lui "couper l'herbe sous le pied".

Ainsi il a mis en place  le CNE largement inspiré par le Contrat Unique de Sarkozy ou encore la réforme de la fiscalité avec le bouclier fiscal cher au président des Hauts de Seine.

Rappelons nous aussi qu'en tant que président du parti majoritaire au parlement il contrôlait ce parlement et donc que toutes les mesures ou amendements approuvés par cette majorité l'étaient avec son aval.

Ainsi ce parlement a pu vider de son contenu l'article 55 de la loi SRU sur les quotas de logements sociaux avec l'assentiment de celui qui aujourd'hui promet force constructions de logements et de faire disparaitre les SDF des rues de nos villes d'ici deux ans.

Et donc le candidat de l'UMP (Un Ministère Prodigue) doit-il assumer le bilan du gouvernement en tant que ministre de ce gouvernement mais aussi du parlement de cette législature comme président du parti majoritaire. Mais aussi ces bilans sont ils une bonne base, avec bien sûr la petite touche personnelle ultralibérale pour imaginer ce qui attend les Français s'il venait à être élu.

Français si vous voulez voir à quoi ressemblerait votre pays si demain Sarkozy était élu regardez comment il est aujourd'hui tout en observant ce qui se passe aux Etats Unis où l'original de la politique pronée par Sarkozy est déjà mise en oeuvre

Pour vous aider voici quelques chiffres:

le Taux de croissance annuel moyen du PIB pendant l'actuelle législature s'est établi autour de 1.6% soit le même que celui de la période 1981/1985.

1107500 personnes étaient allocataires du RMI en septembre 2006 soit une augmentation de 3.6% depuis 2002, entre 1997 et 2001 l'augmentation avait été de 0.6%.

21000 chômeurs, sur les 26000 qui sont sortis des listes, ont été radiés ou ne se sont pas réinscrits (+39% depuis 2003) chaque mois en 2006

40 milliards d'Euros de dividendes ont été distribués aux actionnaires par les sociétés du CAC 40 en 2006.

Entre 360 000 et 460 000 salariés sont embauchés sous le statut du CNE fin 2006. 50% des CNE conclus en octobre 2005 ont  été rompus dans les douze mois (25% à l'initiative des entreprises)

Le niveau de vie moyen des Français est resté stable depuis 2002 après avoir connu une augmentation de près de 10% entre 1997 et 2001.

Le service de la dette pésera 40 milliards d'Euros dans le budget 2007 et sera le second poste après l'Education .

Entre 2002 et 2006 la dette a progressé de 28% en volume (soit 6.4% en pourcentage du PIB) entre 1997 et 2001 elle avait baissé de 2.2%.

Le déficit budgétaire (principal générateur de dette) en 2006 était de 42.6 milliards d'Euros contre 23.2 milliards en 2001.

Aux USA, 16 millions de personnes vivent (ou survivent) avec 3900$ (3000€) par an soit une progression de 25% en 5 ans.

16% des Etats Uniens n'ont pas de couverture sociale

Vous pouvez aussi aller voir l'article paru sur Agoravox : cinq ans de bilan UMP

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

roi bourdieusien 03/03/2007 14:23

mais l'election me semble de plus en plus mal parie: ces constats devraient etre repris en chaine!

d3log 01/03/2007 20:33

Et avec un boulevard pareil je comprends pas que la gauche n'ose pas l'attaquer sur le bilan et n'ose même pas l'évoquer... C'est beau cette pudeur!

roi bourdieusien 26/02/2007 11:50

ha! la rupture!