Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Des sondages et de leur usage

19 Février 2007 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Vingt trois : c'est le nombre de sondages qui donnent le président de l'UMP (Union des Média Partisans) favori du grand prix du Président de la République.

Et d'aucuns de dire que les jeux sont déjà faits : Sarkozy est déjà élu et Royal définitivement battue. C'est du moins ce que voudraient faire croire un certain nombre de média dont les penchants Sarkozystes ne sont plus à prouver. Ancrer dans l'opinion que Sarkozy est déjà vainqueur pour rallier de plus en plus de personnalités politiques, artistiques ou intellectuelles et laisser à penser à ceux qui pourraient avoir un autre choix que celui du sinistre de l'intérieur que les jeux étant déjà faits ils n'ont pas besoin d'aller voter.

Quelques remarques :

La plupart des enquêtes d'opinion sont des sondages de déclaration d'intention de vote à un moment donné d'un échantillon plus ou moins représentatif de la population du pays; il ne s'agit pas du vote définitif de l'ensemble de l'électorat.

Si l'on regarde d'un peu plus prés par exemple le dernier sondage on constate que, d'après cette enquête réalisée par CSA les 13/14 février 2006 auprès de 909 personnes, Nicolas Sarkozy recueuille 55% des intentions de vote  lors d'un deuxième tour qui l'opposerait à Ségolène Royal qui n'obtient que 45% mais aussi que 29% (soit un tiers) des personnes ne se prononcent pas ou ont l'intention de voter blanc ou de s'abstenir.

Par ailleurs deux autres enquêtes sont assez emblématiques des contradictions que semblent faire apparaitre la multiplication des sondages et devraient inciter les journalistes à plus de réserves.

Dans un sondage Sondage Ifop réalisé du 15 au 16 février par téléphone auprès d'un échantillon de 963 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas) 79% des personnes interrogées estiment que "l'élection présidentielle n'est pas jouée" et que "beaucoup de choses peuvent se passer d'ici le 22 avril", date du premier tour.

Dans un autre sondage plus ancien on apprend que 64% des personnes intérrogées pensent que Nicolas Sarkozy sera élu président de la république !!!

Si l'on compile les trois enquêtes d'opinion on peut dire que 29% des personnes ont l'intention de ne pas voter ou de voter blanc ou ne se prononcent pas, que 79% des gens pensent que l'élection n'est pas encore jouée mais pour 64% des personnes Nicolas Sarkozy sera élu président de la République avec 55% des voix.

Le sondage s'il est d'abord un instrument de mesure, il  est aussi un outil de communication dont n'hésitent pas à se servir les média à la solde d'un candidat pour forger l'opinion.

Tenir et Résister 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

timy 11/04/2007 16:52

909 personnes interrogées... moins les 29% qui ne se prononcent pas, les sondages sont donc basés sur environ 600 personnes ?
 Donc quand on nous parle d'une baisse significative d'un candidat de 1%, cela correspond a l'avis de 6 personnes???
Rassurez moi je me trompe dans le calcul, ou alors l'echantillon est vraiment derisoire???

Boroh Piotr, Franc Tireur et Patriote 24/02/2007 00:01

Sarkozy : Du religieux en veux-tu en voilà

De nombreux médias ont permis de découvrir la photo que Nicolas Sarkozy a exposée dans l’entrée de son local de campagne. certains ont voulu y voir l’illustration directe d’une figure dictatoriale et policière Marie José Mondzain, dont on connait, en particulier, les travaux sur "l’image" nous a transmis une tout autre analyse de la photo.



"Cette photo est très intéressante en vérité pour plusieurs raisons. Elle est prise en conformité avec les caractéristiques requises par les photos d’identité accompagnant les documents officiels : noir et blanc, oreilles visibles, sourire sans voir les dents, netteté, très peu d’ombre. L’identité renvoie à deux registres celui de la singularité individuelle, celui de l’intégration à tout ce qui est identifiable par des procédures communes et appliquées à tous. On réconcilie la masse avec le sujet et le sujet identifiable devient le représentant de la masse Dans le hors champ : on peut inscrire signe particulier : néant. L’image exemplaire d’une exception qui ressemble à "tout le monde".
Le visage est paisible et se veut pensif la paix et la pensée étant deux caractères fort inhabituels chez ce personnage qui se veut combatif, réactif voire impulsif et nerveux.
Mais alors comment opère la nature qui se veut convaincante et grandiose de la représentation ? Dans le dispositif d’exposition lui-même, la taille géante du visage alors que le visiteur qui entre dans le lieu est presque de plein pied avec ce visage surdimensionné ; je dis presque parce qu’il y a trois marches Ce sont les trois marches qui séparent les fidèles de la sainte table ou du retable, trois marches qui traditionnellement séparent le peuple du trône et de l’autel ( les trois marches formaient le socle de la croix impériale à Byzance !). Ces marches nul ne les gravira. Elle sont un piédestal qui conduit le regard vers l’icône" L’image est en retrait comme enchâssée dans une alcôve, son reliquaire ? ce retrait accentue le caractère sacré de la figure, compose son épiphanie picturale comme encadrée par sa propre aura ; ce retrait confère une atmosphère aérienne à cette apparition proche et inatteignable conférant au personnage une sorte d’apesanteur, presque sa grâce !. La structure de l’espace avec les marches qui partent à gauche et à droite en forme de V confère à l’ensemble la solennité d’une apparition charismatique qui évoque l’organisation "théâtrale" en usage à l’entrée de certaines loges maçonniques. L’éclairage très travaillé a deux sources : l’une explicite venant des appliques latérales placées comme des chandeliers de part et d’autre de l’objet du culte, l’autre invisible illumine de l’intérieur le portrait et crée une lueur diffuse sur le front porteur d’illumination ; on est dans l’intimité d’un dieu. Au plus près et au plus loin comme dans le saint des saints. Cette icône de l’accueil met en place un cérémonial de dévoilement dans la tiédeur d’une intimité privilégiée.
Rien de fasciste ni de policier dans tout cela. Du religieux en veux-tu en voilà, du sacré dans la proximité et du sacré dans le lointain ! La difficulté pour un Sarkozy c’est d’avoir un corps charismatique, c’est de gagner en autorité invisible ce qu’il ne gagne que par la violence des pouvoirs visibles. Un candidat a besoin de produire de la croyance. Son conseiller en communication a voulu faire faire ce travail compliqué à la photographie. Les recettes sacralisantes sont millénaires. Partout le traitement des corps dans cette campagne est exemplaire."
Marie José Mondzain,
Philosophe, Chercheur

lecridupeuple 23/02/2007 10:43

@Lucien
Surtout qu'il faut tenir compte du problème  des marées;-)))
Tenir et Résister
 

lucien 22/02/2007 21:22

Les sondages sont comme la ligne de sonde que jetaient les marins pour connaitre la hauteur d'eau sous le bateau. A 10 centimètres près, la hauteur etait différente. On devait prendre une marge pour ne pas s'échouer. Aujourd'hui, il y a les sondeurs électroniques et on suit le fond en avançant. Pour cette élection, on utilise la bonne vieille ligne (plomb et ficelle) que l'on peut comme on le souhaite laisser traines comme ne pas toucher le fond. Ainsi, on fait varier la hauteur à la demande de celui qui a les meilleurs appuis. 9On peut appeler ça une action de république bananière.

Nico (pas Sarko) 22/02/2007 06:59

Salut.
Je me suis décidé à "tagger" ma voiture à coup de slogan antisarko. Alors je lance un espèce de concours des meilleurs slogans. J'attends vos idées, merci d'avance.

d3log 21/02/2007 13:10

Les sondages c'est comme l'astrologie, personne n'y croit vraiment mais on ne peut pas s'empêcher d'y jeter un coup d'oeil!

Martin P. 20/02/2007 11:41

si nous ne martelons pas sur le net la possibilité d'un sarko-lepen, on pourrait bien se faire encore avoir
lepen a eu 5.5 millions de voix au SECOND tour en 2002.
et pour ma part, un sondage sarko-lepen ca m'interesse fortement, parce que je voterai blanc.
http://sauce.over-blog.org/

DrÎlitude élections 2007 sur radiocoaching.fr 20/02/2007 00:14

Découvrez RADIOCOACHING.FR ,la web-radio qui dézingue l'élection présidentielle, avec des interviews déjantées des principaux candidats
[rubrique "Le Grand Oral"],…
Mais aussi des séances de coaching hallucinées
[rubrique "Le Cas Du Jour"]…
Initiez-vous à la sexualité de votre téléphone portable, la zen attitude, ou encore le « têtoscope »…
Rejoignez les milliers d’internautes connectés à radiocoaching.fr
 
http://www.radiocoaching.fr
 
Cordialement
 
Toute l’équipe de RadioCoaching.Fr

roi bourdieusien 19/02/2007 13:59

c'est vraimais n oublions pas que deux mois auparavant on faisait le meme constat sur nicolas sarkozy, alors devancé par segolene royale...les sondages sont une photographie du moment, la suite des sondage donne une idée, mais ne saurait expliquer ou detenir tte la verité!