Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

La liste de Papon

18 Février 2007 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Papon est mort, Papon est mort

Il ne dira plus vive Vichy vive Vichy

(sur l'air bien connu de "Le Coq est mort")

On ne peut se réjouir de la mort même de la pire des crapules mais je crois que l'homme qui vient de disparaitre représentait l'archétype de ces fonctionnaires consciencieux mais sans conscience et sans état d'ame n'hésitant pas à établir avec tout le zéle qui s'impose la liste des enfants juifs à envoyer vers une mort probable tout en se cachant derrière leur fonction et la soumission aux ordres de la hiérarchie.

Papon comptait à son actif plusieurs exactions. Bien sûr d'abord les fameuses listes de juifs à la préfecture de Gironde en 1943. Devenu préfet de police de Paris en 1961, sans avoir été inquiété pour son passé de collaborateur à la libération grace à un statut de Résistant obtenu dans des conditions obscures, il organise ce que l'on appele  le Massacre du 17 octobre 1961 qui désigne la répression ayant frappée une  manifestation pacifique en faveur de l'indépendance de l'Algérie à Paris et qui a entrainé la mort, selon les estimations, de 32 à 325 Maghrébins. Enfin toujours à ce même poste de préfet, il est responsable indirectement de la mort de neuf manifestants anti-OAS au métro Charonne à Paris.

Papon incarnait parfaitement la froide inhumanité d'une administration ou tout au moins de l'image que certains veulent donner de l'administration: entité ayant sa propre logique et vivant de manière autonome telle un animal que l'on ne peut dompter. Rappelons nous tout de même que l'administration est une activité humaine et qu'elle doit avoir la conscience de ceux qui l'exercent à tous les échelons. 

Tout ce que l'on peut dire aujourd'hui à Maurice Papon c'est "Bon séjour en enfer s'il existe et bonjour à Pinochet".

Tenir et Résister  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Franck 26/02/2007 18:30

Ouf, son ancien Directeur de Cabinet lorqu'il était Ministre du Budget (78-81) vient d'être nommé président du Conseil Constitutionel ; à l'époque les faits reprochés pour lesquels il a été jugé et condamné n'étaient pas connus, certes, mais le fait qu'il est été sous-préfet sous Vichy était connu...
Santé...

roi bourdieusien 18/02/2007 18:48

je me joins a toi, en tant que bordelais...