Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

La délinquance reprend

16 Juillet 2009 , Rédigé par jacques vingtras

Hier Brice Hortefeux ministre de l'intérieur lors d'une réunion avec les préfets a déclaré : "Il ne s'agit pas de se cacher la vérité : la délinquance a cessé de baisser au premier semestre 2009". En fait si elle a cessé de baisser  elle a surtout commencé à progresser et de manière officielle contrairement aux années précécentes.  Et plus particulièrement les violences à personnes qui ont connu depuis le début de l'année une bursque accélération de l'augmentation qui atteint  7%.
Donc pour la première fois depuis 2002, le gouvernement reconnait que la délinquance augmente. Et ce malgré les différentes manipulations statistiques mises en place par Sarkozy dès son arrivée au ministére de l'intérieur dont le seul objectif était de faire baisser essentiellement les chiffres de la délinquance et le sentiment d'insécurité à défaut de diminuer la délinquance elle même. Et ce malgré tout l'appareillage législatif (plus de 18 lois en moins de 8 ans) essentiellement répressif voulu et élaboré par le même Sarkozy souvent dans la précipitation pour coller au plus prés à des événements largement surmédiatisés.

Sur les manipulations statistiques on retiendra le recours encouragé à la main courante (non comptabilisée) plutôt qu'au dépot de plainte (comptabilisé).
On notera aussi que la baisse des chiffres de la délinquance était principalement due à la diminution des vols qui provient probablement plus de la hausse des 'équipements antivol qu'à une réelle action policiére.
Au passage on retriendra enfin la hausse quasi constante depuis 2002 des violences faites aux personnes.

La hausse officielle des chiffres de la délinquance tente à démontrer que l'appareillage législatif est plus répressif et souvent plus liberticide que réellement efficace.On ne peut s'empécher de constater qu'en affichant une volonté trés médiatisée  d'apporter une réponse dans l'urgence à un problême souvent mineur (à l'échelle de la société), délimité et ponctuel, la plupart des textes adoptés entraine quasiment de maniére systématique un encadrement voire une restriction des libertés pour l'ensemble de la société ou pour un groupe de citoyens (principalement les jeunes des banlieues). En clair ces lois si elles ne font pas avancer la sécurité, font surement régresser les libertés.

Il est évident qu'il ne faut pas se réjouir de la progression d'une insécurité qui est devenue beaucoup plus violente sous Sarkozy en tant que sinistre de l'intérieur comme à l'extérieur d'abord puis omniprésident  Mais elle permet de juger de la réelle action du personnage qui préférera toujours du spectaculaire même totalement inéfficace à un travail de fond plus efficace mais hélas moins visible

Tenir et Résister 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mocka jean-pierre 07/09/2009 20:34