Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Gouvernement UMP : un bilan médiocre

8 Juin 2006 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Ces derniers temps un certain nombre d'indicateurs et de chiffres tombent qui permettent de mesurer les résultats de l'action des ministres UMP. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est guère brillant.

Après l'annonce d'une baisse du chômage (en réalité de la baisse du nombre de demandeurs d'emploi) qui est probablement plus due en grande partie à la démographie (babyboomers) et aux coupes opérées dans les listes de chomeurs qu'à l'action du gouvernement, on nous a annoncé une plongée des chiffres de la balance commerciale (déficit de 24 milliards d'euros en 2005), une dette publique vertigineuse (65% du PIB).

Aujourd'hui le ministre de l'intérieur donne une conférence de presse sur des chiffres de la sécurité plutot contrastéset  la commission des comptes de la sécurité sociale annonce un déficit prévu de plus de 10 milliards d'Euros de la Sécu.

D'ores et déjà on peut s'interroger légitimement sur l'exactitude des chiffres donnés par le sinistre de l'intérieur, étant donnée l'intensification (et l'encouragement ?) de la pratique du recours à la main courante plutot qu'au dépot de plainte (seule prise en compte dans les statistiques) qui aurait permis de gommer presque 500 000 faits delictuels. Ensuite une analyse un peu plus poussée des chiffres annoncés permet de tempérer un peu le succés annoncé. En effet si la délinquance, dans son ensemble, a officiellement baissé de 1.3% en 2005; on dénote une augmentation de 8% des voies de fait envers les personnes. Et les actes d'agression contre les pompiers ont été multiplié par 3 entre 2003 et 2005. Sarkoléon dans sa conférence de presse a défendu son bilan en reprenant les chiffres de la sécurité depuis 2002 (selon une technique vieille comme les statistiques, de déplacement de données ou d'élargissement d'historique)  mais il n'apporte aucune explication à la hausse de la violence. Le problème c'est que le sentiment d'insécurité est plus fort quand les menaces pèsent directement et physiquement sur les personnes.  En clair, en bon défenseur de la propriété qu'il est, le président de l'UMP (Un Mégalo Populiste) se préoccupe plus des biens que des personnes.

Le déficit de la sécurité sociale est passé de 11.9 milliards d'Euros en 2004 à 10.3 milliards d'Euros en 2006.  Certes il est en diminution mais on est loin d'un solde positif et ce malgré les différentes réformes de Douste Bla bla de l'assurance maladie   (renforcement des prélévements des salariés ou retraités, médecin traitant et 1€ par consultation) sensée ramener la caisse à l'équilibre en 2007, ou de Fillion de l'assurance vieillesse.

Tenir et Résister 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article