Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Délinquance : les chiffres truqués et tronqués de Sarkozy

29 Mai 2006 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Selon un rapport commun fait par les inspections de la gendarmerie, de la police et de l’administration sur l’accueil des victimes dans les commissariats et gendarmeries remis à Sarkozy en décembre 2005 (et qui est resté relativement confidentiel : on se demande pourquoi !) ; en 2004 presque 500 000 faits de vols, vols avec violence et violences sur les personnes physiques n’auraient pas été pris en compte pour établir les chiffres de la criminalité en France.

Les auteurs du rapport ont repris les  chiffres d’un rapport de l’Observatoire National de la Délinquance qui établissait  que près d’un quart des vols, tentatives de vols et vols avec violences ainsi qu’un tiers des violences physiques avaient fait l’objet d’un simple main courante (non pris en compte dans les statistiques de la délinquance) au lieu d’un dépôt de plainte (Base de la comptabilité criminelle). Le rapport note  qu’une part importante du choix de la main courante était le fait des forces de police pour ne pas trop alourdir leurs statistiques. On peut aussi penser qu’elles y ont été incitées par leur direction et leur ministre.

Donc si on corrige les chiffres de la criminalité en y intégrant ces données on obtient  le nombre de 4 325 442 faits de délinquance en 2004 (et non 3 825 442) et compte tenu du fait que l’on a aucune donnée sur le nombre de faits délictuels ayant été enregistrés sous main courante en 2003, on ne peut aujourd’hui dire si la délinquance a baissé ou augmenté en 2004.

Sarkoléon et son successeur et prédécesseur Villepinnochio ont agi sur les chiffres de la délinquance comme sur les chiffres du chômage. En transférant un certain nombre de données d’une catégorie dans une autre ils ont fait baisser les chiffres mais pas forcément le problème.

Tenir et Résister  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lecridupeuple 23/06/2006 08:41

C'est un fait que l'utilisation de la main courante à la place de plainte n'est pas nouvelle.
Par contre même s'il ne l'a pas encouragé explicitement (il est trop fin pour ca), Sarkozy en demandant aux policiers des résultats à conduit les forces de l'ordre au recours à la main courante pour que leur unité ne soit pas mal notée.
Et je n'ai fait que dire que l'on ne peut logiquement pas savoir quelle a été l'évolution réelle de la délinquance du fait que l'on ne peut pas non plus savoir si les mains courantes ont été plus ou moins nombreuses.
Tenir et Résister

fxrd 22/06/2006 21:00

J'aimerai simplement indiqué une petite chose: ne croyez pas que le système des mains courantes pour alléger les statistiques pénales soient nouveau, et croyez encore moins que ce système a été encouragé par M. SARKOZY.
Enregistrer une main courante à la place d'une plainte est un mécanisme ancien, qui a notamment pour effet de ne pas prendre les faits notés dans les statistiques. Cependant, ce mécanisme a bénéficié à tous les ministres de l'intérieur depuis bien longtemps (de gauche comme de droite).
De toute façon, nous savons tous que ces statistiques sont fausses:
- elles ne prennent pas en compte le "chiffre noir" de la délinquance (la délinquance inconnue)
- certaines infractions peuvent être au contraire répertorié plusieurs fois (par exemple, si la même affaire a entrainé l'intervention de la gendarmerie et de la police nationale)
- le cas des mains courantes
........
Les statistiques sont maléables .... mais n'accusez pas M. SARKOZY sur ce point, mais plutot le mécanisme même de toutes statistiques.

Nico2312 31/05/2006 09:28

quand on donne des leçons d\\\'orthographe, on essaie d\\\'éviter les fautes dans son propre message :-)))

benjaminn"Causq 30/05/2006 16:47

"Causes toujours", sans "s" à "cause", ça ferait plus sérieux...
Encore un blog démonteir de Sarkozy... Rien de nouveau sous le soleil donc, sinon la même lâcheté collective consistant à lincher (souvent sans arguments) un politique en vue.
Bravo pour tant de courage !