Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Sarkozy le moderne

28 Janvier 2009 , Rédigé par jacques vingtras

Sarko nous dit que malgré les grèves il poursuivra la "modernisation" du pays. Soit dit entre nous je ne vois rien de "moderne" dans l'application d'une politique qui a été mise en place il y a presque 30 ans par Reagan aux USA et Tatcher au Royaume Uni.
Pour l'homme qui s'est autoaugmenté de 200%, moderniser c'est pulvériser le modèle social, éparpiller le service public, exploser les libertés, faire payer les pauvres pour mieux donner aux riches, changer les pauvres en miséreux, les modestes en pauvres, les classes moyennes en classes modestes et les millionnaires en euros en milliardaires.
Il dit entendre les inquiétudes des gens qui manifestent mais s'il les entend il ne les écoute pas. Sans ça il arrêterait tout de suite sa prétendue "modernisation" qui n'est qu'un retour vers un lointain passé ou au mieux une pale copie d'une ancienne "modernisation libérale" faite dans de lointains pays.
S'il entend les gens qui manifestent il ne les comprend pas. Pas parce qu'il ne veut pas les comprendre mais parce qu'il en est incapable. Le pouvoir d'achat ? Comment voulez vous qu'un type qui a passé toute sa jeunesse entre le dix septième arrondissement de Paris et Neuilly, qui très jeune s'est lancé dans la politique comme maire de la ville la plus riche de France, qui a alterné ensuite les mandats électifs et les fonctions ministérielles, qui parvenu à la magistrature supréme s'est empressé d'augmenter ses indemnités de 200% puisse comprendre des problèmes de pouvoir d'achat ?
De plus en économie on peut dire que Sarkozy est un libéral chronique obsessionel, qui n'envisage la relance que par l'offre et ce même au moment où dans le monde d'autres plus pragmatiques ou réalistes reviennent à une relance par la demande.
Rappelons nous que Sarkozy est un stulto economicus (crétin économique) incapable de sortir de ses schémas libéraux basés sur des théories dont la mise en pratique s'est  quasiment toujours terminée par une crise majeure.



Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Frédéric Maurin 30/01/2009 09:37

Après le 29 janvier, tenir bon sur les revendications de la déclaration commune des 8 organisations, les affiner, les populariser : http://rupturetranquille.over-blog.com/article-26366458.html pour transformer les "opinions favorables" sur le mouvement en manifestants.Et être prêts à recommencer plus fort. Ce 30 janvier, seuls 2 syndicats sur 8 (CGT-SUD) envisagent une autre réplique unitaire...les autres centrales attendent certainement le résultat de l'entrevue avec le Chef de l'Etat.
Sauf à vouloir accompagner, le projet de société de l'UMP de "défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance"...http://rupturetranquille.over-blog.com/article-27272860.html...je ne doute pas qu'elle rejoindront la CGT et SUD sur cette base.