Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Les petits coups d'Etat de Sarko

18 Janvier 2009 , Rédigé par jacques vingtras

On compare souvent Nicolas Sarkozy à Napoléon le Petit ainsi que Victor Hugo nommait Napoléon III. En effet certaines similitudes et pas uniquement physiques apparaissent. Comme Louis Napoléon Bonaparte, Nicolas Paul Sarkozy de Nagy Bocsa est président mais aussi prince, certes d'une obscure contrée hongroise et non d'empire. En économie, comme Badinguet, l'actuel Président prone le libéralisme et le capitalisme familial à la française.
La différence vient plutôt dans la manière dont s'opére le "coup d'Etat". Là où le petit barbichu, voulant imiter son illustre oncle, avait opéré un coup d'Etat  "classique" avec dissolution de l'assemblée, prise de contrôle de la capitale par l'armée et emprisonnement des adversaires politiques, Sarko lui fait un "coup d'Etat" impressionniste par petites touches. Pour cela pas besoin de faire donner l'armée ou la police, il lui suffit d'agir avec la complicité (heureusement pas totale) des parlementaires de son parti godillot.
Certes il agit toujours dans le cadre légal ou qu'il aura fait rendre légal avec des modifications législatives et constitutionnelles.
Ainsi de lois en décrets, de décrets en nominations il renforce son autorité et sa main mise sur tous les pouvoirs.
Pour l'Exécutif, avec l'aide du titulaire du poste, il a complétement effacé le Premier Ministre et son gouvernement. De fait il apparait aujourd'hui comme le seul gouvernant prenant des décisions, annonçant lui-même les mesures parfois par anticipation ou précipatation sans que le ministre concerné en eut été informé.
Pour le Législatif, il veut juguler ses adversaires et restreindre l'exercice "d'opposition' des députés en faisant voter un loi organique visant à limiter le temps de parole et le nombre d'amendements pouvant être déposés.
Pour le judiciaire, avec sa réforme du juge d'instruction, il veut augmenter l'influence du parquet (dépendant directement de lui) dans les enquêtes pénales et ainsi diminuer la liberté du siége normalement indépendant. N'oublions pas qu'avec la mise en place des peines planchers il avait déjà restreint cette liberté.
Enfin pour "l'informatif", souvent appelé le quatrième pouvoir, avec la complaisance de ses amis dirigeants des grands groupes médiatiques, il contrôle déjà une grande partie des média privés. Avec sa loi sur l'audiovisuel public et la nomination du président de la télé publique entre autres il va pouvoir aussi contrôler les média publics.

Evidemment Sarkozy ne veut pas devenir Nicolas 1er "Empereur de tous les Français ou de l'Europe" comme Napoléon III mais à l'instar d'un Poutine ou d'un Berlusconi, Sarkozy assoit son autoritarisme sur l'ensemble des pouvoirs. Il cherche à incarner l'Etat et surtout à apparaitre comme la seule incarnation de l'Etat. D'ailleurs il confond souvent ses propres intérêts ou ceux de ses amis avec les intérêts de l'Etat. Jusqu'au point que certains journalistes quand ils parlent de Sarkozy parlent de lui comme de l'Etat. Ainsi au lendemain de la fermeture de la gare Saint Lazare à Paris, évoquant l'intervention de Sarkozy qui exigeait des excuses pour les usagers et le remboursement partiel des titres de transports, David Pujadas s'est adressé au PDG de la SNCF qu'il recevait en lui demandant ce qu'il avait à répondre à son "actionnaire", L'actionnaire de la SNCF c'est l'Etat et non monsieur Sarkozy fut il président de la république.

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

la fleur 25/01/2009 22:51

et encore chef de l'UMP .. donc de l'Assemblée !

Guillaume44 25/01/2009 14:44

La prochaine cible de Sarkozy va certainement être la "presse" Internet, ou plus particulièrement comment museler un média trop indépendant au goût du gouvernement actuel. J'en ai fait un rapide billet sur mon blog; on a eu le droit à des débats pitoyables là-dessus lors du festival Utopiales 2008 à Nantes ! Les animateurs très "bien pensant" dénigrant allègrement le web "anarchique" actuel...

Etiam Rides 23/01/2009 21:41

Très bon résumé de ce qui se passe dans notre pays. A ajouter à la mise au pas de l'audiovisuel public (ca fait longtemps que la TV privée n'est plus une menace pour le pouvoir) et les restrictions annoncées au droit de grève...

la fleur 20/01/2009 21:18

certain , petit à petit , à coup de petites lois, il rend légale , une dictature rampante..mais il a aussi d'autres ambitions mégalomaniques , celle de changer le monde .. :-)..  cette fois , ce sera avec Obama, à défaut de Bush