Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Quelques chiffres pour l'été

19 Juillet 2008 , Rédigé par jacques vingtras

13.70€ : non ce n'est pas le prix d'une glace à Palavas les Flots mais c'est la somme  que devrait verser à Monsieur Tapie chaque foyer fiscal français si la décision du tribunal arbitral (qui n'a de tribunal que le nom étant donné que ce n'est pas une juridiction mais un groupe de trois personnes choisies par les parties) est acceptée par le CDR qui est controlé et renfloué par l'Etat (donc les contribuables).

15 non ce n'est pas la température de l'eau de mer à Deauville mais c'est le nombre de députés nécessaire pour constituer un groupe parlementaire promis par Sarkozy au PRG (Parti des Radicaux de Gauche) s'il vote pour le réforme des institutions que l'on pourra appeler alors "le coup d'Etat des 15 Brumeux". C'est donc aussi ce que valent les convictions politiques du groupuscule de Jean Michel Baylet. Pas sur que la démocratie ressorte grandie de ses petits marchandages politiciens. Espérons que les socialistes et communistes sauront rappeler aux quelques députés et sénateurs Radicaux de "gauche" (?) à qui ils doivent leur siège en les plaçant en minorité dans toutes les mairies ou départements qu'ils dirigent encore.

2.38% : non ce n'est pas l'augmentation de la fréquentation des toboggans de plage à Mimizan Plage mais c'est la hausse de l'indice de révision des loyers sur un an pour le deuxième trimestre 2008. Avec un inflation pour la même période de 3.6%, un prix des produits pétroliers au plus haut,  l'augmentation exponentielle des denrées alimentaires et un Smic réajusté de 3.2% on voit mal comment le pouvoir d'achat moyen pourrait augmenter malgré les déclarations péremptoires et grandiloquentes du prince président du pouvoir d'achat du président.

7,9 millions non ce n'est pas le nombre de litres de créme solaire consommée sur les plages de Corse mais c'est le nombre de pauvres en France qui ont du vivre avec moins de 880 € par mois en 2006 selon une étude de l'Insee publiée vendredi 18 juillet. Cette étude s'appuie sur les déclarations fiscales et exclut les personnes sans domicile. Ne doutons pas qu'avec l'inflation qui revient et des revenus qui stagnent les données pour 2007 et 2008 soient  pires. A moins que Sarkozy et sa clique ne s'adonnent à une de leurs activités préférées : le traficotage de chiffres.

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Frédéric Maurin 31/07/2008 21:16

Douloureuse relecture : "Les chiffres de l'été m'amènent à penser..."etc...Excusez les fautes, l'écoute de King Crimson m'avait distrait.

Frédéric Maurin 31/07/2008 21:11

Les chiffres de l'été m'amène à penser aux actions de la rentrée...aussi pourriez vous consacre l'une de vos Une à l'initiative suivante :
La nature de la politique de Sarkozy avait été dévoilée par un idéologue du MEDEF : défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance. Pas l'actualiser aux enjeux de l'époque ni le mettre en oeuvre : le défaire.Revoir à ce propos :  http://rupturetranquille.over-blog.com/article-7195117.htmlOr c'est, fort opportunément, le 14 juillet que j'ai reçu ce message :"Nous sommes toutes et tous le Conseil National de la Résistance.On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir après avec une massue. (Jack London)Que faire, aujourd'hui, pour donner un coup d'arrêt à la liquidation, par Sarkozy et le Medef, de notre République et de son modèle social hérité du CNR?Ce coup d'arrêt ne peut être donné que par une très large mobilisation populaire dans tout le pays et au même moment...La capacité de révolte de notre peuple est intacte, comme le montrent, partout en France les foyers de résistance qui se développent sous des formes différentes (collectifs, associations, fondations...).Les conflits sociaux se multiplient. Mais ne convergent pas...L'alternative politique au capitalisme sauvage se dessine peu à peu. Mais pas assez vite...Le mouvement social manque de cohésion et de puissance, faute d'une perspective politique réelle.Il est morcelé et les états-majors syndicaux, ont choisi d'engager, entre eux, une course à la représentativité qui les éloigne de leur base et les fragilise.La perspective politique, elle, tarde à prendre forme car la réflexion est menée sans l?adhésion des masses populaires.Les divisions intestines, le culte de l'individualité et des appareils ont détourné trop de citoyens du terrain politique.Convergence des luttes ET irruption citoyenne du peuple dans le champ politique doivent être obtenues. Maintenant?Or situation dans laquelle se trouve notre pays nous offre cette possibilité dans les semaines à venir!L'initiative d'une Grève Générale Reconductible, le 10 novembre 2008 doit être relayée dans tout le pays pendant les congés d'été.La rentrée de septembre sera l'occasion de la décider partout et deux mois de travail permettront encore d'en assurer le succès.Sa réussite repose, sur l'engagement, immédiat des forces de chacune et chacun d'entre nous.Elle donnera une cohésion au mouvement social en donnant l'impulsion indispensable à la mise en place d'un cadre commun de discussions pour coordonner les luttes, organiser la résistance et reprendre les conquêtes.L'intervention populaire pourra aussi imposer un cadre de réflexion unitaire et attractif qui pourra facilement être élargi aux citoyens, pour la création d'une vraie alternative aux politiques actuelles.Elle pèsera sur les rassemblements des organisations politiques de fin d'année et aura comme prolongement la nouvelle séquence électorale qui s'ouvre avec les élections de 2009, 2010 et 2012.Ce camouflet sera enfin un signal très fort en direction des autres pays de l'Union Européenne que Sarkozy préside jusqu'en décembre...Diffusez cet appel par tous les moyens possibles et imaginables :Soyons le Conseil National de la RésistanceRésister, c'est créer. Créer, c'est Résister.www.conseilnationaldelaresistance.fr  ""Le choix est aujourd'hui plus que jamais pour chaque profession de perdre séparément en plongeant pour longtemps dans l’enfer de l'exploitation sans limite, ou de construire démocratiquement et d’urgence une action « tous ensemble et en même temps » pour gagner et ré-ouvrir enfin des perspectives progressistes". Tous ensemble et en même temps : la question du 10 novembre est donc posée.               http://tous-ensemble.dyndns.org:80/