Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Idées recues : Avec le libéralisme le mérite est reconnu et récompensé

26 Février 2006 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Dans les discours ou écrits des leaders de l'UMP ou du gouvernement (qui sont les mêmes) une idée ressort souvent : dans une société libérale chacun gagne selon son mérite. Ou les inégalités de revenus ne font que refléter les mérites de chacun.

Selon ce principe les revenus de chacun devraient  donc dépendre du niveau de productivité et de responsabilité des individus, de l'utilité sociale de leur travail,  de la pénibilité de de ce travail ou tout simplement du fait de travailler ou non.

Cette belle théorie ne résiste pas hélas à la réalité des faits.

Comment expliquer alors que certains patrons de grands groupes voient leur rémunération augmenter alors même que les performances des groupes qu'ils dirigent sont en baisse ?

Qu'est ce qui justifie qu'un dirigeant d'entreprise, qui supportant "le poids des responsabilités" perçoit d'importants revenus en particulier gràce à des stocks options, paie rarement ses erreurs de gestion quand il ne les fait pas payer aux salariés au travers de licenciements ?

Pourquoi par exemple un présentateur d'émission télé, dont l'utilité sociale est de distraire (et aussi de ramener des contrats de pubs en fonction de son audimat) touche-t-il des revenus 10  voire 100 fois plus importants qu'un infirmière qui elle soigne les gens ?

Pourquoi les emplois les plus pénibles et risqués, ouvrier ou manoeuvre sur un chantier par exemple,  perçoivent en moyenne des salaires inférieurs de 9% par rapport au salaire moyen ?

Sarkozy et ses sbires disent qu'ils veulent valoriser l'effort des Français qui travaillent et faire une vraie différence entre les revenus du travail et ceux de l'assistance. En d'autres termes ils opposent la France qui travaille à la France qui s'enrichit en dormant c'est à dire les RMIstes, les chômeurs de longue durée ou les allocataires de prestations sociales (les fainéants).

Outre le fait que ces propos désignent à la vindicte publique la part de la population la plus fragile, il y a fort à parier que cette population ne s'est probablement, dans sa large majorité, pas enrichie et qu'elle ne demanderait pas mieux que de pouvoir travailler pour toucher un vrai salaire. Seulement 0.4% des chomeurs ont été rayés des listes des Assedic pour fraude.

Les entreprises du CAC 40 ont vu leurs bénéfices augmenter de 25% en 2005 et par voie de conséquence les titulaires de portefeuilles boursiers ont aussi largement profité de cette augmentation.  Quel est le travail qui a ainsi été récompensé ?

Dans les mesures proposés par le Président de l'UMP, il y a la baisse voire la suppression des droits de succession sur  les petits et moyens patrimoines. Encore une fois est ce que les héritiers doivent les revenus de l'héritage à leur travail ou leur mérite personnel ?

On le voit bien la théorie selon laquelle dans la socièté libérale chacun gagne selon son mérite ne tient pas la route.

Tenir et Résister

  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lecridupeuple 04/03/2006 13:30

Arlequin (ou plutot Polichinelle)
La teneur des posts que tu dégueules sur certains autres blogs montrent que tu utilises l'insulte systématique pour argumenter. 
Quand au contenu de ce blog tu es llibre de le juger nul, sans humour ou baclé à la lecture d'un seul article.
Mais franchement ton jugement je m'en bats l'oeil et je vais continuer à écrire des articles (sans intérêt pour toi bien sûr) avec mon humour de mormon dépressif parce que ça me fait plaisir.Même si, selon toi, je ne fais que ressasser des formules ressucées, j'ai envie de dénoncer, avec mes moyens limités, cette idée que le libéralisme est la seule solution aux problèmes de notre planète et que Sarkozy ou Villepin ou Le Pen sont les sauveurs de notre patrie chérie.
Repos. Rompez les rangs.
PS : je sais pas pourquoi mais quand je lis les différents posts que tu laisse sur d'autres blogs je pense à cette phrase : "Ce que j'aime chez les cons c'est qu'ils sont infinis. "
Tenir et Résister 

Arlequin 03/03/2006 12:58

Allez je vais te faire plaisir avant que tu ne sois obligé d'appeler des copains pour lire et poster sur ton blog; voici ton premier commentaire.
Tu m'en voudras pas, je n'ai pas lu cet article, je m'en suis tapé un avant, c'est amplement suffisant je crois, en tout cas je frole l'indigestion alors je préfère ne pas continuer.
De tous les blogs débiles que j'ai pu consulter, le tien remporte la palme du rien. Ne change rien, ne dénonce rien de serieux, ne révèle rien, n'amuse pas, ne divertit pas, ne fais... rien.
Aussi, l'humour est nul, les formules machées et remachées, baclées. Tu vois la limite a Che Guevara est ici, on ne peut pas demander tout et n'importe quoi, comme aux gens de lire ta feuille de chou électronique.