Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Brèves pour les "salauds de pauvres" (2)

10 Avril 2008 , Rédigé par jacques vingtras

L'oeuvre de démolition des politiques sociales, sous couvert d'un plan d'économies, continue. Le gouvernement a annoncé la suppression prochaine des tarifs sociaux sur le train qui couterait au budget 70 millions d'€uros par an. C'est la mort annoncée de la carte de famille nombreuse et du billet de congés payés. La très populiste (voire populo) secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano a indiqué  que le gouvernement demandait à la SNCF de "proposer des produits commerciaux à destination des familles" en remplacement des avantages perdus. Ne doutons pas que la compagnie nationale ferroviaire saura proposer une carte (payante bien sûr) offrant des réductions aux familles nombreuses mais comme c'est souvent le cas avec la SNCF avec un certain nombre de restrictions sur les horaires ou les conditions d'utilisation. Ou alors des tarifs pour lesquelles les places seront limitées et qu'il faudra réserver trois mois à l'avance.  C'était la séquence "Pour voyager plus nombreux payer plus".

En 2006,les entreprises du CAC40, c'est à dire les 40 plus grosses entreprises françaises cotées en bourse auraient versé en moyenne un impot sur les sociétés s'élevant à 26.6% des bénéfices au lieu des 34.9% prévus dans la loi. Ainsi on apprend que l'entreprise du "frère" du prince omniprésident, Lagardère n'a versé aucun impot depuis 2003. Gràce en particulier au démentélement de son activité automobile (Matra) qui lui a permis de générer des crédits d'impots et aussi grace à des emprunts contractés pour investir à l'étranger.
En clair plus une entreprise délocalise en investissant à l'étranger et moins elle paye d'impots. C'était la séquence "Pour payer moins délocaliser plus".

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article