Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Villepin vrai LIBERAL faussement SOCIAL (2)

29 Janvier 2006 , Rédigé par jacques vingtras Publié dans #lecridupeuple

Dans le dernier "Capital" journal économique plutôt d'obédience libérale, un trés intéressant article reprend tout ce qui oppose Sarkozy et Villepin sur l'économie.

Villepin y est décrit comme un Richelieu des temps moderne soucieux de l'Etat alors que Sarkozy est comparé à Bonaparte aux méthodes de hussard (mot d'origine hongroise au passage) qui veut tailler dans tout ce qui bouge.

Mais ne nous trompons pas, ce qui les oppose c'est plus les méthodes que le fond. Tous les deux restent des libéraux, ultra pour le sinistre de l'intérieur, un peu plus interventionniste pour le bellâtre de Matignon.

Pour l'emploi par exemple, les deux veulent réformer le code du travail et plus particulièrement s'attaquer au contrat de travail. Pour Villepin en étendant le contrat nouvelle embauche (créateur de précarité) aux grandes entreprises, pour Sarkozy en instituant un CDI avec des possibilités de licenciement plus faciles. 

Les deux candidats potentiels de la droite à l'élection présidentielle s'accordent sur l' incitation au retour au travail, la nécessité de travailler plus pour gagner plus, le principe que les gens gagnent ce qu'ils méritent. C'est là une conception complétement libérale du travail. Si l'on prend par exemple l'idée selon laquelle les individus gagnent ce qu'il méritent, on s'aperçoit à l'orée de ce qui se passe dans la réalité que c'est une idée fausse. Comment expliquer alors que le travail pénible physiquement ne soit pas mieux rénuméré qu'un travail moins contraignant physiquement? Comment expliquer aussi que souvent les individu qui gagnent plus parce qu'ils ont des responsabilités sont souvent ceux qui s'en sortent le mieux en cas de crise souvent résultat de leur incompétence ou de leur imprudence (Cas Messier avec Vivendi)?  

 En matière de fiscalité, le premier ministre a déjà engagé une réforme que son rival de Beauvau avait dans ses cartons, il a institué un bouclier fiscal destiné à plafonner les impots des plus gros contribuables (60% des revenus alors que Sarkozy propose 50%) et mis en place une simplification de l'impot sur le revenu profitant aussi aux plus gros revenus. Le président de l'UMP pour se démarquer propose carrément de supprimer les droits de succession sur les petits et moyens patrimoines (reste à définir ce qu'est un patrimoine moyen),  de réduire les prélévements obligatoires de 100 mds d'euros et  de réformer l'ISF.

Au niveau de la sécurité sociale, Sarkozy est relativement muet alors que Villepin poursuit le politique de réforme engagée par son prédecesseur, en augmentant les prélévements (+0.2% pour la cotisation vieillesse des salariés, +0.1% pour les employeurs) ou en instituant des forfaits non remboursés (18€ pour chaque acte supérieur à 90€) tout en permettant aux médecins libéraux  de relever leur tarifs. Comme toujours on responsabilise les assurés sociaux en leur faisant payer plus et les médecins en leur demandant de suivre des directives.

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article