Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Les recettes de la cuisine politique (3)

11 Février 2008 , Rédigé par jacques vingtras

Nous allons étudier ici l'une des piéces majeures de la cuisine politicienne : l'étouffe à la commission et ses variantes 
Ce plat est à la cuisine politicienne ce que le pot au feu est à la cuisine familiale : il doit se déguster sous differentes formes et  en plusieurs fois. 

L'étouffe à la commission 

Ingrédients :

 
- un problème ou une préoccupation de la population. Certains chefs les              préférent plutot verts d'autres privilégient le produit arrivé à maturation. L'essentiel étant de choisir un problème ou une préoccupation que l'on ne sait ou ne veut pas solutioné. 

- Un bouquet garni d'ames de bonne volonté assez crédules, d'amis politiques et d'adversaires préts à trahir pour quelques onces de pouvoir ou paraitre

- 180 ramettes de 500 feuilles de papier Velin grammage 80 ou 180 clés USB 2GO

- 78 minutes de vitrine télévisuelles sous forme de reportages, journal télévisés et 
conférence de presse

Préparation 


Prenez le problème et faites le dorer avec quelques phrases 
Par exemple :  C'est une vraie préoccupation des Français et il convient en la matière de ne pas se précipiter et d'agir dans la concertation en recueillant l'avis d'un groupe d'experts qui sera chargé de remettre un rapport qui ne sera pas un rapport de plus mais dont je m'engage ici à mettre en oeuvre toutes les propositions qui y seront formulées

Montez ensuite votre commission, comité de reflexion, groupe d'expert ou mieux votre "Grenelle". 
Pour cela installez dans un palais de la République le  bouquet garni de bonnes  ames crédules, traites du camp adverse et amis que vous n'oublierez pas de doter d'émoluements conséquents. 

En utilisant quelques minutes de vitrine télévisuelle, placez le problême au sein de la commission que vous aurez au préalable affublée d'un titre ronflant mais que tout le monde désignera du nom de son président,  

Couvrez et laissez mijoter un temps qui ne devra pas être trop court pour éviter que le problème ne soit encore trop vif. 

Introduisez ensuite les 180 rames de papier (ou les 180 clefs USB) puis attendez que la commission exprime son rapport de 500 pages en 180 exemplaires. 

Arrosez ensuite abondemment le plat avec des minutes de vitrine télé pour la présentation du rapport par le président de la commission puis la remise officielle de ce rapport.
N'hésitez pas à paufiner la présentation en agrémentant ces minutes télévisuelles de déclarations péremptoires et en exhibant le rapport bien haut

Une fois les projecteurs éteints prenez le rapport encore tout chaud puis placez le dans la cave ou dorment et se meurent les milliers de rapport des commissions précédentes.

Cette recette reste l'une des favorites des pouvoirs politiques en place Ainsi le nouveau chef de l'Elysée, depuis son installation derrière les fourneaux en Mai 2007 a préparé et servi plus de dix fois de l'etouffe de commission : commission sur la réforme des institutions (Balladur), commission chargée de la revalorisation du métier d'enseignant (Pochard), commission chargée d'étudier les moyens de renforcer la lutte contre le téléchargement illégal (Olivennes) ou bien sûr commission pour la libération pour le pouvoir d'achat (Attali-béral).
On notera toutefois que le toqué du 55 rue du Faubourg Saint Honoré à Paris concocte aussi une délicieuse variante de la recette : l'Etouffe à la table ronde qui consiste à monter une table ronde de partenaires sociaux ou autres à qui on demandera d'avaliser des mesures que l'on a déjà décidé de prendre. Dans cette variante peu importe ce que la table ronde exprime, l'essentiel étant de démontrer que l'on agit soit en accord avec les partenaires sociaux soit parce qu'il n'y a pas d'accord entre eux. 
Cette dernière variante a été finement mitonnée par l'une des apprenties du chef Elyséen : Rachida Dati qui nous a proposé un étouffe à la table ronde judiciaire des mieux abouties avec sa réforme de la carte judiciaire. 

Tenir et Résister



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nico2312 15/02/2008 14:07

plus ça mijote... plus c'est lourd à digérer :-(((

Bastogi 11/02/2008 19:23

Le petit plus : ne laissez pas le soin aux bonnes âmes d'annoncer le contenu du menu dégustation, faites-le vous même. Vous n'en serez que plus reconnu comme étant LE chef d'orchestre - oh, pardon ! de cuisine, de ce magnifique plat.Dernier conseil : évitez de proposer d'offrir le digestif avec ça, cela risquerait d'être mal interprété...