Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Loué soit le Saigneur

5 Décembre 2007 , Rédigé par jacques vingtras

Sarkozy se fout de nous ou il ne connait pas bien ses dossiers. 
Dans sa dernière intervention télévisée, pour augmenter le pouvoir d'achat ou plutot en la circonstance limiter les hausses qui érode le pouvoir d'achat  le prince omniprésident promettait de remplacer l'indice du coût de la construction, utilisé dans la révision des loyers en cours de bail par  l'indice des prix. 

Hors voici ce que l'on peut lire sur le site de l'INSEE chargée de calculer le fameux indice de la construction

 L'article 35 de la loi n° 2005-841 du 26 juillet 2005 indique que l'indice de référence des loyers se substitue à l'indice du coût de la construction comme référence pour la révision des loyers en cours de bail dans le parc locatif privé. Le décret relatif à l'indice de référence des loyers n° 2005-1615 du 22 décembre 2005 définit ses modalités de calcul et de publication.
L'indice de référence des loyers entre en vigueur le 1er janvier 2006 (article 163 de la loi de finances pour 2006 n° 2005-1719 du 30 décembre 2005).

Cette loi de Juillet 2005 a été proposée par Jean-Louis Borloo et signée entre autres par Xavier Bertrand et Brice Hortefeux qui sont si je ne m'abuse membre du gouvernement. Y aurait il des problèmes de communication entre le président de la République et ses ministres , Ou sont ils tellement terrorisés qu'ils n'osent lui parler ?


De plus un alinéa de l'article 35 de cette loi stipulait que : 
Les dispositions du présent article entrent en vigueur à compter du 1er juillet 2006. Elles sont applicables aux contrats en cours à compter de cette date.

Si l'on examine l'évolution des différents indices on s'apercoit que la mesure proposée par Sarko et reprise par Fillon risque d'avoir un impact plus que limité sur le cout de la vie. 

En 2006 la hausse générale des loyers était de 3.1%, l'indice de référence des loyers (calculé en fonction du cout de la construction, de l'indice général des prix et de l'indice des cout des matériaux de construction) avait augmenté de 2.76%, l'indice du cout de la construction de 5.56%Dans le même temps  la hausse des loyers lors de la relocation (changement de locataires) était de 4.4%.
 
On constate donc qu'une part importante de la hausse des loyers est due en grande partie aux réévaluations de loyers intervenant lors des changements de locataires. Et aucune mesure telle un encadrement n'a été envisagée pour limiter les hausses intervenant lors de ces relocations. 

Encore une fois Sarkozy n'a pas hésité à faire l'annonce d'une mesure qu'il fait passer pour nouvelle alors qu'elle a déjà été prise en se basant sur des chiffres inadaptés et en ne prenant en compte qu'une partie du problème. C'est ce que l'on appelle en langage technique un effet d'annonce ou plus prosaiquement de la démagogie.
Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article