Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le cri du peuple

Allez patron remets nous ça

30 Novembre 2007 , Rédigé par jacques vingtras

Hier au soir le prince omniprésident a causé dans le poste. Talonettes à poste que l'on a pu apprécier dans ces plans en contre-pongée destinés probablement à le grandir, Rollex grosse comme une horloge comtoise au poignée et alliance au doigt (s'est il remarié ou n'a-t-il point encore fait le deuil de sa séparation?), de Nagsy Bocsa nous a donné à voir une pale reprise de son spectacle de candidat.
Evoquant les évenements de Villiers le Bel, il nous a  parlé du courage exemplaire des forces de l'ordre qui bien que violemment agresser et armés jusqu'aux dents n'ont pas fait usage de leurs armes. Quand l'un des deux "journalistes", pratiquant comme il se doit la technique linguo-fessière, l'interroge sur la police de proximité (ou de quartier que  le candidat de l'UMP promettait de réinstaller à une autre époque), l'ex-ministre de l'intérieur dénonce l'angélisme de certains (comprenez la Gauche) qui prétendent que les actes de violence sont le résultat d'un malaise social. Pour lui il ne s'agit que d'actes de voyous. Puis d'évoquer tout de go l'immigration contrôlée ou choisie avec cette technique dont il a le secret qui consiste à enchainer deux sujets sans faire de liaison directe mais dont le rapprochement fait que la plupart des gens feront eux le lien. En clair les voyous qui polluent nos banlieues sont étrangers ou issus de l'immigration subie. 
Continuant sur cette le chef de l'Etat a évoqué le drame de cette enseignante sauvagement agressée par l'un de ses éléves sans toutefois préciser qu'il s'agissait en la circonstance d'une enseignante du privé et que l'élève ne vient pas d'une banlieue à problème. Je ne sais pas pourquoi mais à ce moment la on se serait cru au "Bar des Sports" à Banlieuville et l'on attendait que Sarko finisse par un "Allez Patron remets nous ça !"

Après une courte évocation des différents mouvements sociaux et de son absence du devant de la scéne justifiée par une improbable volonté de rester en arrière de la part de quelqu'un qui nous a habitué à son omniprésence, Sarkozy, coupant court, nous annonce les différentes mesures de son plan pour augmenter le pouvoir d'achat des Français. Bof ! A part dériver son crédo du "travailler plus pour gagner plus" à l'envi rien de bien nouveau.
Pour faire court c'est si vous voulez augmentez votre pouvoir d'achat, demandez à votre patron.
 S'il est d'accord pour  revenir sur les accords des 35 heures, s'il est d'accord pour vous payez vos RTT de suite, s'il veut bien vous donner plus d'heures sup à faire. Là aussi c'est "Allez Patron remets nous ça".

Pour les loyers le locataire (à titre gratuit) de l'Elysée envisage de les indexer sur l'indice des prix et plus sur l'indice de la construction. Pourquoi pas ? Mais la flambée des  loyers est plus le fait des hausse intervenues lors des changements de locataires que lors des révisions annuelles. 

Pour faire baisser les prix à la consommation l'ancien ministre des finances  veut remettre en place une discussion entre producteurs et distributeurs pour inviter ces derniers à répercuter les baisses éventuellement  comme en 2004 avec toute l'efficacité que l'on sait. 

Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article